Après une ouverture en légère baisse et deux séances consécutives de baisse, l'indice Bel 20 de la Bourse de Bruxelles repartait à la hausse à la clôture, l'instar de ses voisins européens. Il confirmait un regain de 1,02 % en terminant à 3.724,28 points, avec 12 de ses éléments dans le vert.

La Bourse de Paris a fini en hausse de 0,93%, récupérant une grande partie du terrain perdu la veille. L'indice CAC 40 a gagné 51,16 points à 5.523,52 points au lendemain d'une forte baisse de 1,57%.

De leur côté, la Bourse de Francfort et la Bourse de Londres ont grimpé respectivement de 1,66% et 0,23%.

Valeurs de clôture du 26 janvier 2021 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev - 53,12 (53,17)
  • Ackermans = 128,70 (128,70)
  • Aedifica + 101,60 (99,00)
  • Ageas + 43,83 (42,97)
  • Aperam + 36,25 (36,13)
  • arGEN-X - 253,80 (256,60)
  • Barco - 15,92 (17,05)
  • Cofinimmo + 124,40 (122,80)
  • Colruyt - 50,74 (51,20)
  • Galapagos + 91,56 (90,94)
  • GBL + 84,14 (83,10)
  • ING + 7,56 (7,36)
  • KBC + 58,86 (56,92)
  • Proximus - 17,35 (17,40)
  • Sofina = 271,00 (271,00)
  • Solvay + 96,50 (95,88)
  • Telenet - 36,54 (37,26)
  • UCB + 88,52 (88,14)
  • Umicore + 49,20 (48,18)
  • WDP + 29,16 (29,04)

Avis des brokers pour GBL, Deceuninck et Solvay :

GBL (+1,3% à 84,14 euros) a été relevé d’"accumuler" vers "acheter" chez Degroof Petercam, l’objectif de cours grimpant de 85 vers 97 euros. L’analyste souligne que la décote s’est récemment envolée vers de nouveaux sommets. "Ceci nous semble injuste, et ne reflète les changements positifs intervenus dans le portefeuille, notamment le développement des participations dans des entreprises non cotées. La direction en a d’ailleurs profité pour activer son programme de rachat d’actions".

Deceuninck (inchangé à 2,42 euros) a enregistré deux révisions positives au niveau des objectifs de cours, de 2,7 vers 3 euros chez Degroof Petercam ("acheter") et de 1,9 vers 2,7 euros chez KBC Securities ("accumuler"). Ces révisions sont intervenues suite à la publication de résultats supérieurs aux attentes pour l’exercice 2020. "Ces chiffres confirment les développements positives tant aux Etats-Unis qu’en Europe, et nous ont amené à relever sensiblement nos attentes", estime l’analyste de KBC Securities, tandis que celui de Degroof Petercam souligne qu’"ils présagent de bonnes choses pour 2021 et 2022".

Solvay (+0,7% à 96,5 euros) a été remonté de "conserver" vers "acheter" chez Stifel, l’objectif étant fixé à 117 euros. L’analyste se montre plus favorable qu’avant pour les perspectives dans certains segments, au vu notamment de la reprise économique et des mesures prises pour rationaliser le portefeuille d’activités. "Nous pensons que le groupe pourrait largement battre les attentes du marché au quatrième trimestre".