La Bourse de Bruxelles confirmait une avance de 0,16 % à 3 941,48 points avec seulement 7 de ses éléments en hausse. AB InBev (56,50) soutenait toujours le BEL 20 mais ne gagnait plus que 3,75 % après une recommandation à l'achat. UCB (80,90) suivait avec un gain de 1,63 %, arGEN-X (230,10) regagnant 0,44 % alors que Solvay (104,00) et Galapagos (66,88) abandonnaient 1,09 et 2,24 %. KBC (61,30) et Ageas (50,40) reculaient de 1,16 et 1,29 %.

La Bourse de Paris a poursuivi son ascension jeudi, clôturant en hausse de 0,41 % dans une conjonction d'indicateurs macroéconomiques favorables aux États-Unis et de résultats de bonne facture. L'indice CAC 40 a pris 25,56 points à 6 234,14 points, marquant ainsi sa troisième séance de hausse d'affilée. La cote parisienne avait progressé de 0,40 % mercredi et de 0,36 % mardi, évoluant à ses plus hauts niveau depuis le printemps 2000.

La Bourse de Francfort s'installait toujours confortablement au-dessus des 15 250 points, le DAX prenant 0,30 %. Quant à la Bourse de Londres, elle réalisait une performance encore meilleure puisque le FTSE-100 s'appréciait de 0,63 %.

Valeurs de clôture du 15/04 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev + 56,50 (54,46)
  • Ackermans - 132,20 (133,30)
  • Aedifica + 101,10 (100,90)
  • Ageas - 50,40 (51,06)
  • Aperam - 43,00 (43,98)
  • arGEN-X + 230,10 (229,10)
  • Cofinimmo - 126,70 (127,00)
  • Colruyt - 48,30 (48,83)
  • Elia - 90,15 (90,25)
  • Galapagos - 66,88 (68,41)
  • GBL - 91,20 (91,72)
  • KBC - 61,30 (62,02)
  • Melexis - 90,90 (91,15)
  • Proximus - 18,46 (18,61)
  • Sofina + 304,40 (304,20)
  • Solvay - 104,00 (105,15)
  • Telenet + 35,36 (35,06)
  • UCB + 80,90 (79,60)
  • Umicore + 47,54 (47,29)
  • WDP - 29,32 (29,52)

L'avis du Broker pour Elia, AB Inbev et Shurgard

Elia (-0,1% à 90,15 euros) a été confirmé à « acheter » chez Kepler Cheuvreux, l’objectif étant réduit de 110 vers 108 euros suite à la baisse des attentes bénéficiaires pour 2021. "Les dépenses opérationnelles devraient grimper cette année, avec une hausse attendue des frais de maintenance en Allemagne. Dans le même temps, l’endettement net devrait également progresser." L’analyste maintient son approche positive du dossier au vu des perspectives de croissance favorables pour les prochaines années.

AB Inbev (+3,8% à 56,5 euros) a été relevé de « pondération en ligne » vers « surpondérer » chez Barclays, l’objectif grimpant de 59 vers 74 euros. L’analyste se montre enthousiaste sur le dossier, et estime que l’action pourrait doubler « théoriquement » durant l’année en cours. "Nous pensons que les investisseurs sous-estiment le potentiel de redressement des marges bénéficiaires." Il attend le signe d’une évolution favorable le 6 mai, lorsque le groupe publiera ses résultats au premier trimestre.

Shurgard (inchangé à 38,75 euros) a reçu un premier avis « acheter » d’UBS, avec un objectif fixé à 42 euros. « Depuis sa création en 1995, le groupe belge est devenu le leader européen dans la location d’espace de stockage, avec 242 entrepôts représentant 3,1 milliards d’euros sur sept pays européens ». L’analyste souligne également les rendements élevés dégagés (entre 6 et 8%), qui doivent être comparés avec le faible coût de la dette. "Nous considérons la prime actuelle comme étant justifiée, avec un dividende qui devrait continuer à progresser."