La Bourse de Bruxelles confirmait une hausse de 0,28 % et terminait à 3.831,93 points avec seulement six de ses éléments dans le vert, Cofinimmo (126,40) étant stationnaire au moment de sa suspension dans l'attente d'un communiqué. AB InBev (49,44) était en hausse de 1,18 % tandis que ING (9,80) bondissait de 4,29 % en compagnie de KBC (59,48) et Ageas (49,75), positives de 1,29 et 1,88 %.

La Bourse de Paris a avancé de 0,35%, se ressaisissant en fin de séance après un passage à vide dans l'après-midi sur fond de remontée des rendements souverains. L'indice CAC 40 a avancé de 20,33 points pour terminer à 5.830,06 points, pendant que le taux d'intérêt sur la dette française à dix ans remontait à -0,050%.

"Le mouvement haussier sur les rendements souverains a fait pression sur les actions" à travers l'Europe, a estimé David Madden, analyste pour CMC Markets UK. La place parisienne, tout comme Londres et Francfort, ont finalement bénéficié d'un mouvement d'optimisme lié aux perspectives de reprise économique.

La Bourse de Francfort proposait un résultat similaire, le DAX grappillant 0,29 %. En revanche, la Bourse de Londres réalisait un bond bien supérieur à celui de ses voisines européennes, le FTSE-100 s'appréciant de 0,93 %.

Valeurs de clôture du 3 mars 2021 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev + 49,44 (48,86)
  • Ackermans - 132,40 (133,50)
  • Aedifica - 99,70 (101,80)
  • Ageas + 49,75 (48,83)
  • Aperam - 35,92 (36,35)
  • arGEN-X - 269,00 (275,20)
  • Barco + 21,45 (21,00)
  • Cofinimmo = 126,40 (126,40)
  • Colruyt - 48,61 (48,71)
  • Galapagos - 68,70 (70,30)
  • GBL - 83,78 (84,18)
  • ING + 9,80 (9,40)
  • KBC + 59,48 (58,72)
  • Proximus - 16,24 (16,41)
  • Sofina - 277,00 (282,00)
  • Solvay + 106,20 (104,45)
  • Telenet - 32,70 (32,92)
  • UCB - 81,00 (83,58)
  • Umicore - 48,76 (49,11)
  • WDP - 27,84 (28,30)

L'avis du Broker pour Ter Beke, VGP et Elia

Ter Beke (+0,4% à 114,5 euros) a enregistré deux révisions positives, avec un objectif grimpant de 105 vers 120 euros chez Degroof Petercam (« conserver ») et une recommandation passant d’ « accumuler » vers « acheter » chez KBC Securities (objectif inchangé à 140 euros). Chez ce dernier courtier, l’analyste souligne que le spécialiste des plats préparés a bien limité la casse durant le second semestre 2020, avec une baisse modérée du chiffre d’affaires qui a été compensée par une normalisation des cours pour les matières premières.

VGP (+1,3% à 142,2 euros) a vu ses objectifs relevés à deux reprises durant les dernières séances, de 141 vers 156 euros chez Kepler Cheuvreux (« acheter ») et de 140 vers 149 euros chez Degroof Petercam (« conserver »). Ces hausses significatives sont directement liées à l’annonce de résultats remarquables pour l’exercice écoulé. Chez Kepler Cheuvreux, l’analyste se montre optimiste quant à la poursuite d’une croissance très soutenue pour le résultat par action en 2021. De son côté, Degroof Petercam se montre plus mesuré, avec notamment une hausse attendue des coûts qui pèsera sur les marges.

Elia (-6,2% à 84,6 euros) a été confirmé à « conserver » chez Degroof Petercam, avec un objectif ajusté à la baisse vers 94 euros suite à la publication de résultats 2020 supérieurs aux attentes. L’analyste a intégré la hausse récente des rendements obligataires sur la valorisation du groupe, la rentabilité étant en effet directement liée à l’évolution des taux à long terme. « Nous attendons également une évolution moins favorable pour le dividende en 2021 et 2022 ».