La Bourse de Bruxelles ne gagnait finalement que 0,39 % à 3.740,26 points avec 12 de ses éléments en hausse, emmenés par arGEN-X (229,60) qui rebondissait de 2,78 % devant Umicore (45,73) et Barco (18,51), en hausse de 1,76 et 1,59 %. AB InBev (56,96) et KBC (61,56) ne gagnaient plus que 0,85 % alors qu'ING (7,86) repartait de 0,48 % à la baisse, Ageas (45,52) reperdant 1,66 %.

La Bourse de Francfort a clôturé en hausse, le Dax gagnant 0,35 %, sur un marché confiant, dans l'attente du plan de relance du nouveau président Joe Biden aux Etats-Unis.

L'indice vedette a pris 48,99 points à 13.988,70 points, après avoir à nouveau dépassé les 14.000 points en séance, tandis que le MDax des valeurs moyennes a gagné 0,84 % à 31.572,08 points.

"Le président élu Joe Biden pourrait donner un coup de fouet aux marchés", estime Jochen Stanzl, analyste pour CMC Market.

La Bourse de Paris a clôturé légèrement dans le vert (+0,33 %) encouragée par les anticipations d'un vaste plan de relance aux États-Unis qui a été au coeur de l'attention des marchés ces dernières séances.

L'indice CAC 40 a pris 18,47 points à 5.681,14 points au lendemain d'un gain de 0,21 %.

La Bourse de Londres a relevé la tête (+0,84 %) après trois jours de baisse, dans un marché qui table sur un vaste plan de relance par la prochaine administration Biden aux Etats-Unis. A la clôture, l'indice FTSE-100 des principales valeurs a pris 56,44 points à 6.801,96 points.

Les marchés ont progressé "dans l'anticipation de l'annonce d'un plan de soutien économique par Joe Bien", souligne Connor Campbell, analyste chez Spreadex.

Valeurs de clôture du 14 janvier 2021 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev + 56,96 (56,48) 
  • Ackermans + 130,50 (128,80) 
  • Aedifica + 95,90 (95,50) 
  • Ageas - 45,52 (46,29) 
  • Aperam - 36,46 (36,47) 
  • arGEN-X + 229,60 (223,40) 
  • Barco + 18,51 (18,22) 
  • Cofinimmo + 124,40 (123,20) 
  • Colruyt - 50,88 (51,74) 
  • Galapagos + 83,92 (83,76) 
  • GBL - 84,40 (84,48) 
  • ING - 7,86 (7,89) 
  • KBC + 61,56 (61,04) 
  • Proximus + 17,29 (17,05) 
  • Sofina - 267,50 (268,00) 
  • Solvay - 100,55 (101,85) ex-cp 
  • Telenet + 34,92 (34,78) 
  • UCB + 88,10 (87,78) 
  • Umicore + 45,73 (44,94) 
  • WDP - 28,20 (28,24)

L'avis du Broker pour Ahold DElhaize, AB Inbev et UCB

Ahold DElhaize (+0,86 % à 24,49 euros) a été confirmé à « acheter » chez Kepler Cheuvreux, qui a légèrement descendu son objectif vers 26,3 euros. L’analyste rappelle l’excellente performance du groupe durant l’année écoulée, et les perspectives favorables pour le quatrième trimestre 2020 ainsi que pour le premier semestre 2021 alors que plusieurs pays sont en train de reconfiner leur population. « Le distributeur restera une action à détenir en ce début d’année, alors que la distribution du vaccin reste encore marquée de nombreuses incertitudes ».

AB Inbev (+0,85 % à 56,96 euros) a vu sa recommandation grimper de « sous-performance » vers « neutre » chez Exane BNP Paribas, avec un objectif propulsé de 45 vers 62 euros. Dans le même temps, Bernstein (« acheter ») et UBS (« neutre ») se sont contenté de revoir leur objectif, respectivement vers 71 et 57 euros. Cette révision est intervenue dans le cadre d’une étude sectorielle globalement très favorable aux groupes brassicoles. « A moyen terme, nous tablons sur une reprise large du marché, menée par les Etats-Unis. Les fluctuations des devises d’Amérique latine continueront toutefois de peser sur les résultats ».

UCB (+0,36 % à 88,10 euros) a récemment été descendu de « surpondérer » vers « neutre chez JP Morgan Cazenove, avec un objectif passant de 124 vers 100 euros. Dans le cadre d’une étude sectorielle, l’analyste estime que de nombreux défis attendent le secteur en ce début d’année, ce qui devrait limiter le potentiel d’amélioration durant les premiers mois de 2021. « Les principales nouvelles sur le pipeline arriveront plutôt en 2022 ».