Les Bourses européennes terminent en baisse mardi, attentives aux risques liés à la situation sanitaire mondiale qui pourraient ralentir la reprise de l'économie.

La Bourse de Bruxelles clôturait en baisse (-0.30%). L'indice Bel 20 terminait à 3 462,83 points, avec 12 de ses éléments dans le rouge.

La Bourse de Paris a fini en petite forme (-0,74%) après son rebond de la veille. L'indice CAC 40 a cédé 37,78 points à 5.043,73 points. La veille, il avait progressé de 1,49%.

La Bourse de Francfort a clôturé en baisse, le Dax perdant 0,92%. L'indice vedette a perdu 116,7 points à 12.616,80 points, tandis que le MDax des valeurs moyennes a cédé 0,56% à 26.909,23 points.

Valeurs de clôture du 7 juillet 2020 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles. Entre parenthèses, les cours de la séance précédente.

  • AB InBev + 46,60 (46,51)
  • Ackermans - 115,70 (117,40)
  • Aedifica - 98,80 (99,30)
  • Ageas + 33,00 (32,60)
  • Aperam = 25,60 (25,60)
  • arGEN-X + 217,40 (210,60)
  • Barco - 23,00 (23,25)
  • Cofinimmo - 122,60 (124,00)
  • Colruyt + 48,68 (48,14)
  • Galapagos + 180,50 (179,90)
  • GBL - 76,30 (77,22)
  • ING - 6,56 (6,70)
  • KBC - 52,12 (53,04)
  • Proximus - 18,22 (18,54)
  • Sofina + 242,50 (242,00)
  • Solvay - 72,40 (73,28)
  • Telenet - 35,60 (36,08)
  • UCB + 107,50 (107,00)
  • Umicore - 43,99 (44,02)
  • WDP - 25,20 (25,27)

Avis de Broker pour Ageas, Unilever, Danone, ING

Ageas (+1,2% à 33 euros) a été relevé de « conserver » vers « acheter » chez ABN Amro, l’objectif grimpant de 35 vers 40 euros. Cette révision fait suite à l’annonce que les assureurs néerlandais allaient pouvoir reprendre leurs versements de dividende ainsi que leur programme de rachats d’actions, une décision qui pourrait également être prise au niveau de la Banque Centrale Belge durant les prochaines semaines.

Unilever (-1,3% à 46,92 euros) a été descendu d’« acheter » vers « neutre » chez Bryan Garnier dans le cadre d’une étude consacrée aux secteurs des biens de consommation ; l’objectif étant allégé de 55 vers 51 euros. « Le groupe est fortement exposé sur les marchés émergents, une zone où l’évolution des ventes semble moins favorable ». Dans le même temps, le courtier a également relevé son avis sur Danone (-0,5% à 61,26 euros) de « neutre » vers « acheter », avec un objectif maintenu inchangé à 70 euros. « Le groupe français est exposé sur les thématiques de la santé et du bien-être, qui sont des zones de croissance sur les marchés boursiers. En outre, la valorisation est attractive sur plusieurs critères ».

ING (-2,1% à 6,56, euros) a été confirmé à « acheter » chez Kepler Cheuvreux, l’objectif étant relevé de 8,1 vers 8,6 euros suite à la nomination du nouveau CEO. « Pour les prochains résultats trimestriels, la faiblesse des taux obligataires devrait encore se faire ressentir tant dans la zone euro que dans des pays comme la Pologne, la Roumanie, la République Tchèque ou l’Australie ».