La Bourse de Bruxelles clôturait en baisse (-0,74%). L'indice Bel 20 terminait à 3.393,61 points.

La Bourse de Paris a enchaîné un troisième jour de baisse (-1,21%). L'indice CAC 40 a perdu 60,1 points à 4.921,01 points. La veille, il avait fini en repli de 1,24%.

La Bourse de Francfort a clôturé en légère baisse, le Dax perdant 0,04%. L'indice vedette a perdu 5,35 points à 12.489,46 points, tandis que le MDax des valeurs moyennes a perdu 0,76% à 26.555,63 points.

Valeurs de clôture du 9 juillet 2020 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles. Entre parenthèses, les cours de la séance précédente. 

  • AB InBev - 45,26 (46,21) 
  • Ackermans - 112,80 (114,60) 
  • Aedifica - 96,60 (97,90) 
  • Ageas + 33,31 (32,80) 
  • Aperam - 24,87 (25,39) 
  • arGEN-X + 223,80 (217,80) 
  • Barco + 22,30 (22,14) 
  • Cofinimmo + 122,40 (122,20) 
  • Colruyt = 48,50 (48,50) 
  • Galapagos + 177,85 (175,50) 
  • GBL - 74,42 (75,18) 
  • ING - 6,07 (6,24) 
  • KBC - 50,74 (52,18) 
  • Proximus - 17,85 (18,16) 
  • Sofina - 244,00 (245,50) 
  • Solvay - 69,84 (71,10) 
  • Telenet + 36,10 (35,60) 
  • UCB + 107,90 (106,70) 
  • Umicore - 43,20 (43,66) 
  • WDP - 25,20 (25,27)

Avis des brokers pour KBC, KBC Ancora, Recticel, AB Inbev

KBC (-2,76 % à 50,74 euros) a été confirmée à “acheter” chez ABN Amro, l’objectif étant descendu de 67 vers 61 euros. L’analyste reste toutefois optimiste sur le dossier, en citant notamment les positions fortes en Belgique et en République Tchèque, susceptibles de fournir une rentabilité supérieure par rapport à ses concurrents. “Le rendement et la création de valeur pour les actionnaires devraient rester attractifs”. Enfin, le courtier néerlandais a également descendu son objectif de cours sur KBC Ancora (-1,48 % à 30,54 euros) de 49,6 vers 45,40 euros, avec une recommandation maintenue à “acheter”.

Recticel (+1,08 % à 8,40 euros) a été confirmé à “acheter” chez Degroof Petercam, l’objectif étant relevé de 8,5 vers 9,50 euros. Cette révision est intervenue après une mise à jour publiée relative à l’impact du coronavirus sur l’activité du groupe. “La situation financière est saine (avec des liquidités supérieures à 300 millions d’euros), et Recticel est bien positionné pour profiter d’un meilleur second semestre”.

AB Inbev (-2,05 % à 45,27 euros) a enregistré deux révisions favorables de ses objectifs de cours, de 49 vers 52 euros chez Goldman Sachs (“neutre”) et de 42 vers 46 euros chez UBS (“neutre”). Les analystes s’attendent à de mauvais chiffres pour le deuxième trimestre, mais la faiblesse des taux obligataires devrait permettre au brasseur de retrouver un attrait pour les investisseurs à la recherche de rendement. “Il faut désormais se tourner vers le deuxième semestre et vers 2021”, souligne l’analyste d’UBS.