La Bourse de Bruxelles clôturait en hausse (+0,29%). Le BEL 20 terminait à 3.330,49 points avec 12 de ses éléments en hausse.

La Bourse de Paris a terminé en hausse de 0,90%. L'indice CAC 40 a avancé de 43,82 points à 4.933,34 points, au-dessus du cap des 4.900 points pour la première fois depuis mercredi dernier. C'est sa troisième séance de hausse de suite après une chute de 3,49% sur l'ensemble de la semaine dernière.

La Bourse de Francfort a terminé en hausse, le Dax gagnant 0,47%. L'indice vedette a pris 59,38 points à 12.660,25 points, tandis que le MDax des valeurs moyennes est monté de 1,19% à 26.876,24 points.

Avis des brokers pour Bpost, Oxurion, Ahold Delhaize

Bpost (+20,54 % à 7,37 euros) a enregistré trois hausses d’avis, suite à la publication de résultats supérieurs aux attentes pour le premier semestre : de “conserver” vers “acheter” chez KBC Securities (objectif fixé à 8,50 euros), de “conserver” vers “acheter” chez Degroof Petercam (objectif relevé vers 9 euros) et de “vendre” vers “conserver” chez la Société Générale (objectif remonté vers 6,95 euros). C’est plus particulièrement dans la livraison de colis que la performance a largement dépassé les attentes, ce qui a poussé l’analyste de Degroof Petercam a remonté de 20 % ses attentes au niveau du résultat opérationnel. “Une partie de cette croissance, causée par la crise sanitaire, sera soutenable sur le long terme”

Ahold Delhaize (+5,32 % à 26,32 euros) a bénéficié de plusieurs révisions à la hausse des objectifs suite à l’annonce de chiffres semestriels favorables, vers 28,5 chez KBC Securities, vers 27,50 euros chez Degroof Petercam et vers 26,50 euros chez Invest Securities ; les trois courtiers confirmant leur note “acheter” sur le distributeur belgo-néerlandais. Chez Invest Securities, l’analyste note la performance remarquable aux Etats-Unis, où 60 % de la consommation alimentaire se déroulait en dehors du domicile. 

Oxurion (-2,17 % à 2,70 euros) a été descendu d’“acheter” vers “conserver” chez KBC Securities, l’objectif restant inchangé à 3 euros. L’analyste rappelle que l’ex-Thrombogenics dispose de deux molécules prêtes à entrer en phase II des essais cliniques. “En l’absence de nouvelles attendues pour les prochains trimestres, nous adoptons une recommandation plus prudente”