Premier à être repassé dans le vert lundi matin, l'indice Bel 20 de la Bourse de Bruxelles reste en tête de ses voisins européens qui terminent partagés. L'indice vedette gagne 0,80 % à 3.745,33 points à la clôture, avec 15 de ses éléments en hausse.

La Bourse de Paris termine sans tendance (+0,10%), au terme d'une séance peu animée en l'absence des investisseurs américains, si ce n'est par le démarrage en force de Stellantis, fruit du mariage entre PSA et Fiat Chrysler. L'indice CAC 40 a grappillé 5,58 points à 5.617,27 points, se stabilisant après avoir perdu 1,67% sur l'ensemble de la semaine dernière, affecté par un regain d'inquiétudes concernant la crise sanitaire.

La Bourse de Francfort clôture en hausse, le Dax gagnant 0,44%, dans un marché tentant de garder le moral malgré la menace d'un nouveau resserrement des mesures contre la pandémie de Covid-19 en Allemagne. L'indice vedette a gagné 60,62 points à 13.848,35 points, tandis que le MDax des valeurs moyennes a pris 0,55% à 31.206,48 points.

La Bourse de Londres est en repli à l'issue d'une séance hésitante en ce jour férié aux Etats-Unis, toujours préoccupée par la propagation de la pandémie. L'indice FTSE-100 des principales valeurs a perdu 0,22% à 6.720,65 points.

Valeurs de clôture du 18 janvier 2021 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev + 57,08 (56,74)
  • Ackermans + 130,20 (129,50)
  • Aedifica + 97,20 (96,30)
  • Ageas - 45,42 (45,64)
  • Aperam + 35,86 (35,59)
  • arGEN-X - 231,20 (231,40)
  • Barco + 18,52 (18,22)
  • Cofinimmo + 125,80 (124,20)
  • Colruyt - 50,00 (50,72)
  • Galapagos + 84,44 (82,42)
  • GBL + 84,42 (83,80)
  • ING + 7,97 (7,85)
  • KBC + 60,70 (60,20)
  • Proximus - 17,13 (17,22)
  • Sofina + 270,00 (267,00)
  • Solvay + 100,35 (99,54)
  • Telenet + 35,24 (34,90)
  • UCB - 86,08 (86,84)
  • Umicore + 46,75 (45,40)
  • WDP + 29,02 (28,16)

Avis des brokers pour Shurgard, Umicore et AB Inbev : 

Shurgard (+0,8% à 36,45 euros) a été remonté de « neutre » vers « acheter » chez Bank of America, avec un objectif passant de 39 vers 40 euros. L’analyste souligne que les perspectives sont soutenues par le manque d’espace de stockage, notamment dans les grandes métropoles comme Paris ou Londres, deux villes qui représentent 40% des actifs du groupe. « Nous attendons une progression significative du portefeuille pour les prochaines années, et la relative faiblesse boursière de Shurgard face à ses principaux concurrents constitue une opportunité d’achat ».

Umicore (+3% à 46,75 euros) a été confirmé « acheter » chez Berenberg, l’objectif étant remonté de 41 vers 50 euros. L’analyste souligne que le titre a été mis sous pression ces dernières années par la baisse des cours du cobalt et par le ralentissement de la croissance dans les voitures électriques. Le rythme devrait désormais s’accélérer durant les deux prochaines années. « L’activité de recyclage devrait également bénéficier de la bonne tenue des prix pour certaines matières premières, et notamment pour le rhodium ».

AB Inbev (+0,6% à 57,08 euros) a été confirmé à « neutre » chez Bank of America, l’objectif de cours étant relevé de 60 vers 63 euros à l’occasion de la publication d’un rapport sur le secteur brassicole. « Nous pensons que les résultats devraient profiter des innovations commerciales lancées ces derniers trimestres, même si le rythme de croissance (5%) devrait rester inférieur à celui de ses principaux concurrents (6-7%). Dès lors, la décote du titre continue de se justifier ».