La livre britannique a atteint mardi un plus bas depuis avril 2017 face au dollar, pénalisée par les craintes d'une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne sans accord.

La livre sterling est tombée à 1,2408 dollar (-0,8%), un niveau plus vu depuis plus de deux ans. Elle avait déjà touché un plus bas depuis deux ans face au billet vert mardi 9 juillet, mais a encore baissé depuis. Face à l'euro, la livre perdait près de 0,5% et a atteint à peu près à la même heure 90,42 pence pour un euro, un plus bas depuis six mois.

"Depuis mai, la livre a été mise sous pression avec les craintes grandissantes d'un Brexit sans accord sous un gouvernement dirigé par M. Johnson", ont souligné Jane Foley et Piotr Matys, analystes pour Rabobank.

Boris Johnson (photo), l'un des chefs de file de la campagne pour le Brexit en 2016, est actuellement le grand favori pour remplacer Theresa May au poste de Premier ministre à partir de la semaine prochaine.

"Boris Johnson et Jeremy Hunt (l'autre candidat, ndlr) ont dit que même une large concession à propos de la frontière irlandaise ne serait pas suffisante pour boucler un accord avec l'Union européenne", a commenté Ipek Ozkardeskaya, analyste pour London Capital Group.

Une sortie abrupte fait figure de scénario cauchemardesque pour les milieux économiques, ce qui pèse sur la devise britannique.

De plus, une baisse des taux de la part de la Banque d'Angleterre fait également partie des "thèmes majeurs", a ajouté Lukman Otunuga, analyste pour FXTM.

Le gouverneur de la Banque d'Angleterre, Mark Carney, a récemment mis l'accent sur les risques économiques qui planent sur le pays. Fin juin, il a jugé "probable" qu'un "soutien" monétaire sera nécessaire en cas de Brexit sans accord pour éviter toute sortie de route de l'économie britannique, même si l'institution continue d'indiquer que la réponse monétaire "ne sera pas automatique".

Une baisse des taux d'intérêt a pour objectif de stimuler l'activité économique mais a pour conséquence de rendre la devise concernée moins rémunératrice et donc moins attractive pour les cambistes.