"Les investisseurs ont toujours plus de doutes sur une reprise économique rapide", estime Andreas Lipkow, analyste pour Comdirect.

"La hausse du nombre de cas de coronavirus en Europe a remis devant les yeux des investisseurs la réalité du virus", abonde l'analyste indépendant Timo Emden.

Les marchés sont également suspendu à un important rendez-vous samedi entre les hauts responsables américains et chinois, qui vont faire le point sur l'accord commercial préliminaire signé en janvier entre les deux pays.

Au programme notamment: la question des achats de produits américains que la Chine s'est engagée à effectuer, mais qui ont été ralentis avec la pandémie de Covid-19.

Les tensions sino-américaines sont particulièrement vives, notamment en raison de la menace de l'administration Trump d'interdire aux Etats-Unis les applications TikTok et WeChat.

Le point à la clôture:

La Bourse de Paris a reculé de 1,58%. L'indice CAC 40 a perdu 79,45 points pour terminer à 4.962,93 points. Sur la semaine l'indice parisien reste toutefois en petite hausse;

La Bourse de Londres a terminé en forte baisse de 1,55%. A la clôture, l'indice FTSE-100 des principales valeurs a perdu 95,58 points à 6.090,04 points. Sur la semaine écoulée, il a engrangé 0,96%;

La Bourse de Francfort a clôturé vendredi en baisse, le Dax cédant 0,71%. L'indice vedette a perdu 92,37 points à 12.901,34 points, tandis que le Mdax des valeurs moyennes a chuté de 1,42% à 27.313,16 points.