Après plusieurs séances de morosité, les places boursières européennes ont suivi le train de Wall Street, dont les indices S&P 500 et Nasdaq ont encore battu un record mardi dans la foulée des indicateurs encourageants sur l'activité manufacturière aux Etats-Unis.

La publication mercredi du nombre d'emplois créés en août dans le secteur privé aux Etats-Unis, deux fois plus faible qu'anticipé, a toutefois "affaibli" la tendance, note auprès de l'AFP Lara Nguyen, experte en investissement sur les marchés financiers.

Les Bourses européennes profitent également du relâchement de l'euro face au dollar, après le plus haut en deux ans atteint brièvement mardi. La monnaie européenne est depuis redescendue, permettant aux entreprises exportatrices de rebondir, à l'image d'Airbus, qui a pris 3,61% à 72,08 euros.

"La faiblesse du dollar explique aussi en partie la hausse des valeurs technologiques américaines, car elle diminue le coût pour acheter ces actions", note Mme Nguyen.

Le point à la clôture:

La Bourse de Paris a nettement rebondi mercredi (+1,90%). L'indice CAC 40 a gagné 93,64 points à 5.031,74 points dans un volume d'échanges modéré de 3,1 milliards d'euros. La veille, il avait fini en léger repli de 0,18%;

La Bourse de Francfort a fini mercredi en forte hausse, le Dax gagnant 2,07%. L'indice vedette a gagné de 269,18 points, à 13.243,43 points. Le MDax des valeurs moyennes a de son côté pris 1,35%, à 27.893,91 points.

Avis de brokers pour Tessenderlo, Resilux, EVS

Tessenderlo (+1,7% à 32,25 euros) a été confirmé à "conserver" chez Kepler Cheuvreux, l’objectif de cours étant relevé de 27 vers 32 euros suite à la publication de résultats supérieurs aux attentes pour le premier semestre 2020. "La direction a également pointé vers une augmentation des marges et de la rentabilité pour les prochains mois, ce qui constitue une surprise au vu du contexte économique difficile".

Resilux (+3,5% à 147,5 euros) a vu sa recommandation grimper d’"accumuler" vers "acheter" chez KBC Securities, l’objectif de cours étant relevé de 160 vers 175 euros. L’analyste souligne la bonne surprise des résultats semestriels, qui ont été positivement impactés par les investissements réalisés ces dernières années, notamment une usine de recyclage de bouteilles en plastique PET en Suède et une usine de production en Roumanie. "Pour le futur, nous attendons de nouveaux investissements dans le recyclage afin de participer au développement de l’économie circulaire".

EVS (-0,1% à 15,42 euros) a été maintenu à "conserver" chez Degroof Petercam, l’objectif étant remonté de 16 vers 17 euros suite à la publication des résultats semestriels. "Nous avons relevé nos attentes au vu du niveau du carnet de commandes et de l’acquisition d’Axon", qui sera négative pour la marge brute mais positive pour le résultat net. "Des contrats importants (liés à plusieurs grands événements prévus pour 2021) sont rentrés dans le carnet de commandes", souligne l’analyste.

G.Se.