• La fête a été la plus belle à Madrid, qui a pris 2,97% et à Milan, qui a gagné 2,84%. Paris (+2,41%) et Francfort (+2,04%) n'ont pas été en reste tandis que Londres a également pris 1,71%.
  • Les marchés américains étaient moins entraînés par cet élan: à 18H30 (16H30 GMT), l'indice vedette, le Dow Jones Industrial Average gagnait 1,02%, l'indice élargi S&P 500 0,40%, tandis que le Nasdaq, à forte coloration technologique, repassait tout juste dans le vert (+0,09%).

"Il s'agit d'une séance éclatante pour les marchés européens, grâce aux espoirs d'un nouveau plan de relance américain après les récents décrets signés par le président Trump", souligne Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

Les investisseurs ont également appris pendant la séance l'annonce du président russe Vladimir Poutine concernant le développement d'un vaccin contre le Covid-19 par la Russie.

"Il ne faut pas prendre la nouvelle pour argent comptant" mais celle-ci "remet en avant l'espoir d'un traitement rapide qui soulagerait la crise sanitaire" et donc ses conséquences sur l'économie, souligne M. Larrouturou.

Les groupes hôteliers ont bénéficié de l'espoir de la reprise économique: Intercontinental Hotels a bondi de 4,80% malgré son annonce, sans grande surprise toutefois, d'une chute dans le rouge au premier semestre à cause de la pandémie. En France, Accor a encore accéléré après sa belle séance lundi, gagnant 6,67%.

En France toujours, les banques et les assurances ont un peu remonté la pente, avec des progressions de 4,85% pour Crédit Agricole, 4,68%pour BNP, 3,69% pour Société Générale.

Stimulées par les bons chiffres de ventes d'automobiles en Chine en juillet, les valeurs automobiles ont terminé en forte hausse à l'image de BMW (+5,76%), Volkswagen (+5,17% ), ou Peugeot (+5,83%) et Renault (4,11%).

Avis de brokers pour Ageas, Umicore, Galapagos

Ageas (+1,7% à 37,38 euros) a été entouré durant les dernières séances, suite à l’annonce de résultats semestriels nettement supérieurs aux attentes et du maintien d'un dividende intérimaire. KBC Securities a remonté son avis de d’"accumuler" vers "acheter" avec un objectif fixé à 48 euros, tandis que les autres courtiers se sont contentés de relever leur target, respectivement vers 45 euros chez Oddo BHF ("acheter"), vers 47,05 euros chez JP Morgan Cazenove ("surpondérer") et vers 46 euros chez ING ("acheter").

Umicore (+0,9% à 38,15 euros) a été confirmé à "réduire" chez Kepler Cheuvreux, l’objectif étant toutefois relevé de 32 vers 34. "Nous avons ajusté notre modèle de valorisation suite à la publication des résultats semestriels et suite à la mise à jour des objectifs de la direction pour 2020". L’analyste reste toutefois convaincu que la valorisation reflète un taux de pénétration "ambitieux" pour les voitures électriques d’ici 2030, avec un niveau de risque qui reste peu attractif par rapport au potentiel haussier.

Galapagos (+3% à 159,35 euros) a vu son avis relevé de "conserver" vers "acheter" chez Degroof Petercam, avec un objectif fixé à 205 euros. "Le cours a fortement corrigé ces derniers mois, et le titre a retrouvé un potentiel attractif sur le long terme, d’autant que le groupe dispose de moyens suffisants pour financer les programmes en développement". De son côté, Barclays Capital a confirmé son avis "surpondérer" avec un objectif descendu de 235 vers 210 euros.

G.Se.