"Les investisseurs estiment de plus en plus que l'économie va reprendre rapidement. L'euphorie continue", commente Andreas Lipkow, analyste pour Comdirect.

Les marchés continuent en outre "de regarder vers les Banques centrales", ajoute l'analyste, alors que la BCE organise jeudi sa réunion de politique monétaire.

L'institut francfortois devrait s'abstenir de nouvelles mesures anticrise en zone euro, et privilégier le statu quo, avant la pause estivale.

"Nous avons tellement fait que nous disposons à présent de pas mal de temps pour évaluer en détail" l'impact des mesures, a affirmé sa présidente Christine Lagarde au journal économique Financial Times la semaine dernière.

Les marchés ont été par ailleurs portés pendant la séance par les annonces de la biotech américaine Moderna, qui a annoncé mardi qu'elle entrerait bientôt dans la phase finale de ses essais cliniques contre le Covid 19.

Le point à la clôture:

La Bourse de Francfort a clôturé en hausse mercredi, le Dax gagnant 1,84%. L'indice vedette est monté de 233,62 points à 12.930,98 points, tandis que le MDax des valeurs moyennes a grimpé de 1,46% à 27.078,72 points;

La Bourse de Paris a terminé en hausse mercredi de 2,03%. L'indice CAC 40 a engrangé 101,52 points à 5.108,98 points. La veille, il avait fini en repli de 0,96%;

La Bourse de Londres a terminé en nette hausse. L'indice FTSE 100 des principales valeurs a pris 1,83% à 6.292,65 points

Avis de brokers pour Recticel, Agfa-Gevaert, ArcelorMittal

Recticel (+5,26% à 8,80 euros) a été confirmé à "acheter" chez Berenberg, l’objectif étant relevé de 9 vers 10,5 euros suite à la récente publication du rapport d’trimestriel. "Depuis le plus bas atteint en avril, l’activité s’est reprise plus rapidement que prévu", souligne l’analyste, qui s’attend à un net redressement du chiffre d’affaires durant la seconde partie de l’2020 à condition qu’une deuxième vague d’infections ne se produise pas. "En outre, la position financière est saine, ce qui constitue un avantage durant une période de crise. A plus long terme, des acquisitions devraient permettre d’augmenter le résultat par action de plus de 30% durant les trois prochaines années".

Agfa-Gevaert (+1,48% à 3,66 euros) a vu son objectif relevé de 3,4 vers 4 euros chez ING, la recommandation restant inchangée à "conserver". L’analyste souligne que la vente des activités d’imagerie médicale (pour 975 millions d’euros) va faire significativement chuter les flux de trésorerie sur le long terme. Dans l’intervalle, il s’attend à ce que la direction utilise cette somme pour faire face à ses engagements en matière de pension, et redistribue une partie du fruit de cette vente aux actionnaires sous la forte d’un dividende exceptionnel.

ArcelorMittal (+1,98% à 10,40 euros) a été repris à "acheter" chez Goldman Sachs, qui donne un objectif de 14 euros sur le producteur d’acier. Le courtier s’attend à un redressement de la demande durant les prochains mois, ce qui aura un impact favorable sur les marges du groupe. En conséquence, il s’attend à un redressement rapide du résultat opérationnel durant les prochains trimestres.