La Bourse de Bruxelles a fini en baisse (-1,36%). Le Bel 20 terminait à 3.332,53 points avec 15 de ses éléments en baisse.

La Bourse de Paris a terminé en nette baisse de 1,11%, manquant d'impulsion pour se maintenir au-dessus du cap symbolique des 5.000 points. L'indice CAC 40 a perdu 55,72 points à 4.947,22 points. Sur l'ensemble du mois d'août, la performance reste bonne puisque le CAC progresse de 3,42%, profitant surtout du rebond observé après une fin de mois de juillet mauvaise, marquée par les résultats d'entreprises.

La Bourse de Francfort a terminé en baisse de 0,67%. L'indice vedette DAX a reculé de 87,82 points à 12.945,38 points.Valeurs de clôture du 31 août 2020 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles. Entre parenthèses, les cours de la séance précédente.

  • AB InBev - 48,81 (49,60)
  • Ackermans - 119,10 (121,30)
  • Aedifica - 98,70 (100,00)
  • Ageas - 35,20 (36,64)
  • Aperam - 24,77 (25,15)
  • arGEN-X - 193,70 (195,00)
  • Barco + 17,85 (17,65)
  • Cofinimmo - 122,80 (123,00)
  • Colruyt - 53,00 (53,52)
  • Galapagos + 113,90 (110,85)
  • GBL - 77,58 (78,26)
  • ING - 6,80 (7,07)
  • KBC - 48,10 (49,54)
  • Proximus - 16,59 (16,82)
  • Sofina + 251,50 (250,50)
  • Solvay - 72,64 (72,76)
  • Telenet - 32,58 (33,40)
  • UCB + 99,52 (99,02)
  • Umicore = 38,49 (38,49)
  • WDP - 29,60 (29,61)

Avis de brokers pour Tessenderlo, Recticel, Lotus Bakeries

Tessenderlo (+ 3,13 % à 31,35 euros) a été confirmé à “conserver” chez Degroof Petercam, l’objectif étant relevé de 26 vers 34 euros suite à la publication de résultats supérieurs aux attentes pour le premier semestre. “Même si la valorisation n’est pas excessive, nous ne distinguons toutefois pas d’éléments susceptible de faire progresser fortement le titre à court terme”. Dans le même temps, ABN Amro a relevé son objectif de 35 vers 40 euros, avec une recommandation maintenue à “acheter”.

Recticel (-0,81 % à 8,58 euros) a été descendu d’ “acheter” vers “accumuler” chez KBC Securities, l’objectif étant maintenu à 10 euros. “Nous continuons d’apprécier la transformation stratégique en cours qui pourrait entraîner la création d’un groupe concentré sur les matériaux d’isolation. Après la forte performance récente du cours, le potentiel est toutefois devenu limité par rapport à notre objectif”. L’analyste souligne également que la direction s’attend à une stabilisation de l’activité pour la seconde partie de l’année.

Lotus Bakeries (+ 0,31 % à 3 270,00 euros) a vu son objectif de cours relevé de 3 000 vers 3 150 euros chez ING, qui a maintenu son avis à “conserver” sur le producteur des biscuits Lotus. Cette révision fait suite à l’annonce de résultats solides sur le premier semestre, avec un chiffre d’affaires dont la progression a dépassé 8 % en dépit de la crise sanitaire. “Nous avons en conséquence relevé nos attentes pour les exercices 2020 et 2021, mais ces attentes favorables se reflètent déjà dans le cours de bourse”.