Placements & Marchés

Journée rouge pour les marchés européens, brièvement rassurés la veille par un apaisement du conflit sino-américain, mais plombés dans la journée de ce mercredi par les risques de récession aux Etats-Unis et en Allemagne.

Les Bourses européennes ont perdu pied ce mercredi suite à l'inversion de la courbe des taux aux Etats-Unis, les taux d'intérêt sur les bons du Trésor américains à dix ans passant sous celui des bons à deux ans, un phénomène indicateur d'une possible récession à venir. Ce phénomène a balayé l'optimise insufflé la veille par l'annonce du report de l'entrée en vigueur des droits de douane américains de 10% sur certains produits chinois, synonyme d'apaisement dans le conflit commercial opposant Pékin à Washington.

"Des signaux de récession entraînent une nouvelle dégringolade", résumait Connor Campbell, analyste chez Spreadex.

Outre l'inversion des courbes aux Etats-Unis, les investisseurs ont également été déstabilisés par de mauvais indicateurs en Chine, ainsi que le recul du produit intérieur brut (PIB) en Allemagne au deuxième trimestre.

  • A Bruxelles, le BEL20 a dégringolé (-1,85%), à 3454,20 points, avec 16 de ses éléments en négatif;
  • La Bourse de Paris a fini sur une chute de 2,08% à 5.251,30 points;
  • La Bourse de Londres a terminé en forte baisse de 1,42% mercredi, l'indice FTSE-100 des principales valeurs perdant 103,02 points à 7.147,88 points;
  • La Bourse de Francfort a vu le Dax perdre 2,19%, retombant à son plus bas depuis mars. L'indice vedette a perdu 257,4 points sur la séance pour finir à 11.492,66 points. Le MDax des valeurs moyennes a, de son côté, cédé 2,39%, à 24.660,51 points.