La Bourse de Bruxelles enchainait une troisième séance consécutive de baisse. Il reculait finalement de 1,57 % à 3.777,43 points avec tous ses éléments dans le rouge. Proximus (17,40) et Telenet (34,30) valaient 2,03 et 1,27 % de moins que la veille tandis que Orange Belgium (23,50) et Bpost (9,69) gagnaient par ailleurs 2,17 et 1,78 %. Aperam (34,53) et Umicore (46,37) avaient viré de 1,06 et 1,40 % à la baisse, rejoignant Barco (18,70) qui reculait de 1,35 %.

La Bourse de Paris a perdu 0,65 % à la clôture, demeurant sur ses gardes face à la progression des taux d'intérêt sur le marché obligataire, après un début de mois de forte progression.

L'indice vedette CAC 40 a abandonné 37,51 points, à 5.728,33 points, en recul au même titre que les principales Bourses européennes.

"La hausse des taux d'intérêt se traduit par des tensions sur le marché actions", d'où la "préoccupation" des investisseurs, commentait auprès de l'AFP Laurent Le Grin, directeur général de Degroog Petercam.

Les rendements sur le marché obligataire à long terme augmentent dans les principaux pays développés, sous l'effet des anticipations de hausse de l'inflation.

La Bourse de Francfort suivait le mouvement, le DAX abandonnant 0,16 %. La plus mauvaise prestation était celle de la Bourse de Londres, puisque le FTSE-100 perdait 1,40 %.

Valeurs de clôture du 18 février 2021 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev - 52,63 (53,31)
  • Ackermans - 126,10 (127,40)
  • Aedifica - 103,00 (103,80)
  • Ageas - 45,05 (45,68)
  • Aperam - 34,53 (34,90)
  • arGEN-X - 301,20 (302,20)
  • Barco - 18,70 (18,95)
  • Cofinimmo - 130,80 (131,20)
  • Colruyt - 50,00 (50,66)
  • Galapagos - 69,30 (69,98)
  • GBL - 82,98 (83,96)
  • ING - 8,65 (8,93)
  • KBC - 57,44 (58,68)
  • Proximus - 17,40 (17,76)
  • Sofina - 284,00 (289,50)
  • Solvay - 95,18 (96,20)
  • Telenet - 34,30 (34,74)
  • UCB - 84,62 (86,42)
  • Umicore - 46,37 (47,03)
  • WDP - 28,46 (28,88)

L'avis du Broker pour Balta, Fagron, Warehouses Estates Belgium

Balta (inchangé à 2,42 euros) a été confirmé à « accumuler » chez KBC Securities, l’objectif de cours étant relevé de 2,5 vers 3 euros. Cette révision fait suite à l’annonce d’un support massif à la proposition d'échange de l'emprunt obligataire, qui va permettre un allongement de la maturité d’une majorité de la dette jusqu’au-delà de 2024. « Même si la situation financière reste délicate, l’amélioration récente de la rentabilité augmente notre confiance dans la capacité de réduction de l’endettement ».

Fagron (+2,4% à 20,48 euros) a été confirmé à « acheter » chez Berenberg, l’objectif grimpant de 24 vers 27 euros. L’analyste estime que le niveau actuel du cours ne reflète pas le potentiel d’amélioration au vu des tendances structurelles qui soutiennent l'activité à long terme, notamment le vieillissement de la population. « Le cours actuel constitue un bon point d’entrée. Nous pensons que le groupe pourrait également bénéficier d’une amélioration de sa croissance organique en 2021 grâce au marché américain et à la nouvelle unité de production située à Wichita ».

Warehouses Estates Belgium (+1,5% à 40,7 euros) a vu son objectif de cours descendre de 65 vers 50 euros chez Degroof Petercam, la recommandation étant maintenue à « conserver ». Cette baisse s’explique par la forte exposition du portefeuille sur le segment de l’immobilier commercial, fortement impacté par la crise du coronavirus. « Le potentiel de redressement est significatif et la valorisation du portefeuille est prudente. Toutefois, nous estimons qu’il existe des opportunités plus attractives dans le reste du secteur immobilier belge ».