Nyrstar a entamé une procédure en tierce opposition contre une ordonnance prise en référé fin juin, a annoncé lundi l'avocat Benoit Allemeersch, du bureau Quinz. L'audience sera introduite mercredi. 

Fin juin, la veille de l'assemblée générale de Nyrstar, le président du tribunal de l'entreprise de Bruxelles avait décidé que la société devait mettre à disposition de ses actionnaires toute une série de documents. L'approbation des comptes annuels, la décharge des administrateurs ainsi que les rémunérations ne pouvaient en outre pas être soumises au vote lors de l'AG.

"Nous avons exécuté cette ordonnance, mais nous faisons tout de même tierce opposition car la lecture des faits que les requérants ont donnée n'était pas tout à fait conforme à la réalité", a expliqué Me Allemeersch. Le recours en référé avait été introduit par les avocats Laurent Arnauts et Robert Wtterwulghe, au nom des petits actionnaires du spécialiste du zinc. Ceux-ci étaient entrés en bras de fer avec Nyrstar à la suite de l'opération de sauvetage de Trafigura, sur laquelle ils affirment n'avoir reçu aucune information.

Une partie des dettes de la société ont été effacées et une nouvelle société de droit britannique a été mise sur pied, NewCo, contrôlée à 98% par Trafigura et 2% par les petits actionnaires de Nyrstar.

Le tribunal avait également ordonné la tenue d'une nouvelle assemblée générale, une fois le rapport du réviseur d'entreprise bouclé.