Les Bourses européennes ont cloturé de façon un peu brouillon ce jeudi. Alors que Wall Street évoluait dans le rouge, les places européennes étaient plutôt partagées.

  • La Bourse de Paris s'est offert un rebond technique jeudi (+0,30%), au lendemain d'un décrochage de plus de 3% sur fond d'inquiétudes croissantes pour l'économie mondiale après plusieurs indicateurs décevants, en particulier aux Etats-Unis.

L'indice CAC 40 a pris 16,00 points à 5.438,77 points, dans un volume d'échanges moyen de 3,6 milliards d'euros. La veille, il avait fini en très net recul (-3,12%).

La cote parisienne a ouvert légèrement dans le vert et s'est maintenue en territoire positif la majeure partie de la séance, en dépit d'une baisse passagère à la suite de la publication de l'ISM des services aux Etats-Unis.

Nous avons assisté ce jeudi à "un rebond qui est plus technique qu'autre chose" au lendemain d'un fort repli de l'indice, a commenté auprès de l'AFP Guillaume Garabedian, responsable de la gestion conseillée chez Meeschaert Gestion Privée.

  • La Bourse de Londres a terminé jeudi en baisse de 0,63%, poursuivant sa dégringolade dans un marché préoccupé par la croissance mondiale et les incertitudes du Brexit.

A la clôture, l'indice FTSE 100 des principales valeurs a perdu 44,90 points à 7.077,64 points.

Le marché britannique s'est enfoncé davantage après avoir chuté de plus de 3% la veille, signant alors sa pire séance depuis janvier 2016.

Les investisseurs ont été refroidis par plusieurs indicateurs témoignant d'une croissance fragile aux Etats-Unis et en Europe, auxquels se sont ajoutées des craintes de guerre commerciale entre Washington et Bruxelles après l'annonce de droits de douane américains.

  • Se reprenant par la suite, le BEL 20 devait regagner timidement 0,24 % à 3.574,76 points, après avoir balayé en deux séances tout son bénéfice du mois de septembre (4,02 %). 
  • La Bourse new-yorkaise, de son côté, évoluait dans le rouge jeudi en cours de séance, minée par un affaiblissement de la croissance de l'activité dans les services aux Etats-Unis.

Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, reculait de 0,46%, à 25.958,17 points quelques heures après l'ouverture.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, perdait 0,28%, à 7.763,56 points, et l'indice élargi S&P 500 cédait également 0,28%, à 2.879,39 points.