Brexit et Covid imposaient toujours la plus grande prudence aux marchés financiers européens qui terminaient partagés après avoir pu réduire leurs pertes dans l'après-midi. La Bourse de Bruxelles ne cédait finalement que 0,14 %, à 3.692,34 points, avec 11 de ses éléments en baisse. KBC (59,42) avait pris la tête de ceux-ci en reperdant finalement 1,98 %, tandis qu'Ageas (41,31) cédait 1,41 %, ING (8,27) regagnant 0,52 %.

La Bourse de Paris a reculé de 0,23% à la clôture mardi, dans l'expectative face aux négociations sur le Brexit et à deux jours d'une réunion importante de la Banque centrale européenne. L'indice vedette CAC 40 a abandonné 12,71 points à 5.560,67 points. Pendant ce temps à Wall Street, le Dow Jones gagnait 0,31% à 30.163,46 points, le S&P 500 0,11% à 3.696,11 points, et le Nasdaq perdait 0,07% à 12.511,27 points à la mi-séance vers 16H40 GMT.

La Bourse de Francfort a fini en légère hausse, le Dax gagnant 0,06% dans un marché peu réactif à un bon indicateur et attendant un élan fourni par la politique monétaire. L'indice vedette a gagné 7,49 points, à 13.278,49 points. Le MDax des valeurs moyennes a de son côté pris 0,61%, à 29.653,86 points.

La Bourse de Londres a fait du surplace (+0,05%), toujours ralentie par les difficiles négociations sur la relation post-Brexit entre Londres et Bruxelles. A la clôture, l'indice FTSE-100 des principales valeurs a pris 3,43 points à 6.558,82 points.

Valeurs de clôture du 8 décembre 2020 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev + 58,01 (57,93)
  • Ackermans - 123,00 (123,80)
  • Aedifica - 94,10 (94,30)
  • Ageas - 41,31 (41,90)
  • Aperam - 32,18 (32,67)
  • arGEN-X - 234,60 (238,20)
  • Barco - 18,23 (18,25)
  • Cofinimmo - 122,80 (123,00)
  • Colruyt + 49,48 (49,23)
  • Galapagos - 97,90 (98,98)
  • GBL + 82,48 (82,16)
  • ING + 8,27 (8,23)
  • KBC - 59,42 (60,62)
  • Proximus + 18,19 (18,10)
  • Sofina - 267,50 (268,00)
  • Solvay - 98,02 (98,72)
  • Telenet + 35,78 (35,08)
  • UCB + 88,68 (87,94)
  • Umicore + 37,61 (37,00)
  • WDP + 27,92 (27,34)

L'avis du Broker du mardi pour D'Ieteren, Umicore et Telenet

D’Ieteren (+8,9% à 66,3 euros) a été maintenu à « acheter » chez KBC Securities, l’objectif étant propulsé de 86 vers 61 euros. « Nous avons analysé en profondeur les perspectives de Belron, et nous avons relevé nos attentes pour le chiffre d’affaires et pour le résultat opérationnel pourles cinq prochaines années. Sur base de ces attentes, Belron est valorisé désormais à 64 euros par action, soit plus que le niveau actuel du cours ». Le niveau actuel du titre représente donc une opportunité d’achat alors que Belron devrait rester positionné sur une trajectoire de croissance rapide pour les prochains trimestres.

Umicore (+1,7% à 37,61 euros) a été confirmé à « vendre » chez UBS, le banquier helvète descendant son objectif de 33 vers 31 euros. Cette révision est intervenue dans le cadre d’une étude sectorielle, à l’occasion de laquelle l’analyste a souligné la position de leader dans le domaine des batteries rechargeables, avant de rappeler les différentes menaces qui pèsent sur la rentabilité à moyen dans les catalyseurs et les batteries rechargeables. « Nous avons descendu de 7 à 8% nos attendes pour le résultat opérationnel de ces deux prochaines années ».

Telenet (+2% à 35,78 euros) a été relevé de « neutre » vers « surpondérer » chez JP Morgan Cazenove, avec un objectif passant de 42 vers 44 euros. Dans le cadre d’une étude sectorielle au niveau européen, l’analyste s’attend à un rebond du secteur dans un contexte où les valorisations sont tombées vers des plus bas historiques. Dans cette même étude, le courtier a également relevé son objectif sur Proximus (+0,5% à 18,19 euros) vers 19 euros (avis à « surpondérer ») et sur Orange Belgium (+0,2% à 21,85 euros) vers 22 euros (pour s’aligner sur le prix de rachat proposé par la maison-mère du groupe.