La Bourse de Bruxelles confirmait une progression de 0,62 % à 3 883,74 points. Seulement sept de ses éléments étaient en hausse mais il bénéficiait du soutien de ses poids lourds AB InBev (53,35) et KBC (64,00) qui bondissaient de 2,26 et 4,27 %, ING (10,23) gagnant 1,31 % tandis qu'Ageas (49,83) cédait 0,34 %. Solvay (106,20) se distinguait également par un gain de 3,11 %.

La Bourse de Paris a très légèrement reculé de 0,01 % à la clôture après une séance en dents de scie, affectée par une nouvelle tension sur le marché obligataire dans l'attente de l'issue d'une réunion de la Fed. L'indice vedette CAC 40 a perdu 0,61 point à 6 054,82 points, pendant que sur le marché obligataire, le taux français à dix ans se tendait à -0,041%.

"Les marchés européens ont été calmes aujourd'hui, et les investisseurs ont regardé voler les mouches avant les annonces" de l'institution, souligne David Madden, analyste pour CMC Markets UK.

La Fed, qui publiera sa décision dans un communiqué à 18H00 GMT, est peu susceptible de signaler qu'elle va réduire la taille de ses achats d'actifs, encore moins de relever les taux d'intérêt au jour le jour.

Mais les marchés seront attentifs à ses nouvelles prévisions économiques alors qu'ils craignent une surchauffe de l'économie avec le plan de soutien massif du gouvernement américain et le déploiement des vaccinations.

La Bourse de Francfort enregistrait une hausse, le DAX prenant 0,27 %. Au lendemain d'une hausse de plus de 0,80 %, la Bourse de Londres perdait une bonne partie de ses gains de la veille, le FTSE-100 reculant de 0,60 %.

Valeurs de clôture du 17 mars 2021 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev + 53,35 (52,17)
  • Ackermans - 136,00 (136,10)
  • Aedifica - 97,70 (98,60)
  • Ageas - 49,83 (50,00)
  • Aperam - 36,23 (36,51)
  • arGEN-X - 262,40 (266,00)
  • Barco - 20,93 (21,53)
  • Cofinimmo - 124,20 (124,80)
  • Colruyt + 49,22 (49,21)
  • Galapagos - 66,90 (68,74)
  • GBL - 87,86 (88,40)
  • ING + 10,23 (10,10)
  • KBC + 64,00 (61,38)
  • Proximus + 18,17 (17,76)
  • Sofina - 280,50 (282,00)
  • Solvay + 106,20 (103,00)
  • Telenet + 35,32 (34,60)
  • UCB - 78,64 (79,66)
  • Umicore - 42,48 (42,75)
  • WDP - 27,02 (27,66)

L'avis du Broker pour bpost, Picanol et GBL

Bpost (+ 5,76 % à 8,53 euros) a subi deux révisions baissières de ses objectifs de cours suite à l’annonce de résultats décevants pour le quatrième trimestre 2020 (marqués par une rentabilité inférieure aux attentes dans la division Paquets) et de perspectives atones pour l’exercice en cours : de 11,4 vers 11,2 euros chez Berenberg (« acheter ») et de 10,5 vers 9,7 euros chez Bank of America (« conserver »). Le premier courtier estime que le marché est trop pessimiste et n’a pas pris en compte les développements positifs intervenus durant l’année écoulée. « La décote atteint 35% par rapport aux principaux concurrents ».

Picanol (+ 4,41 % à 75,80 euros) a été confirmé à « accumuler » chez KBC Securities, l’objectif étant relevé de 62 vers 83 euros suite à l’annonce d’une prise de participation minoritaire dans le groupe suisse Rieter Holding, une opération positivement appréciée par l’analyste. A noter que KBC Securities a également fait grimper son objectif sur Tessenderlo (+,% à , euros) de 35 vers 43 euros, avec un avis également maintenu à « accumuler ». « Nous attendons des résultats solides pour le second semestre 2020 ».

GBL (- 0,61 % à 87,36 euros) a été relevé de « conserver » vers « acheter » chez Kepler Cheuvreux, l’objectif grimpant de 89,1 vers 100 euros. Dans le même temps, ING a remonté son objectif de 86 vers 114 euros avec un avis maintenu à « acheter ». Les deux analystes soulignent la forte hausse de la valeur intrinsèque durant le second semestre 2020, avec des résultats qui ont démontré la puissance de feu du groupe. « La décote est désormais largement supérieure à la moyenne historique des dix dernières années », indique Kepler Cheuvreux.