Le ministre des Finances Johan Van Overtveldt a indiqué lundi avoir sollicité des avis juridiques pour vérifier comment le taux minimum pourrait être garanti sur les comptes d'épargne des particuliers. 

Il réagit ainsi à l'annonce, dans la presse de ce lundi, selon laquelle la banque KBC a décidé de baisser de 0,11% à 0% le taux d'intérêt des comptes d'épargne des entreprises et des institutions publiques (KBC Pro et KBC Plus), à partir du 23 octobre prochain. Le basculement consiste à faire passer le statut de ces comptes de "réglementés" (légalement soumis au taux minimum de 0,11%) à "non réglementés".

Théoriquement, un tel basculement serait aussi possible pour les comptes d'épargne des particuliers. Dans une réaction, le ministre Van Overtveldt a toutefois fait savoir qu'il examinait les pistes juridiques permettant de garantir le taux minimum pour les épargnants particuliers.

Le ministre N-VA dit comprendre la conjoncture difficile des institutions financières, "mais la situation de nombreux épargnants et à mes yeux au moins aussi importante", commente-t-il.