L'Américain Michael Burry est un investisseur réputé dans le monde de la finance, notamment pour avoir eu l'instinct de parier massivement sur la crise des subprimes en 2008. Il en a retiré une fortune colossale et dirige aujourd'hui la société de gestion Scion Asset Management. En 2015, il a même été incarné au cinéma par Christian Bale dans le film oscarisé The Big Short : Le Casse du siècle.

Selon un document réglementaire remis aux autorités américaines, ce "shorteur" spécialiste de la vente à découvert détenait à la fin du trimestre dernier une option de vente de 800 100 actions contre Tesla. Autrement dit, via sa firme Scion Asset Management, Michael Burry a réalisé un pari à 534 millions de dollars (438 millions d'euros) sur la chute en bourse du constructeur automobile dirigé par Elon Musk. En effet, les options de vente donnent notamment le droit de vendre, à un moment donné, des actions à un prix prédéfini.

Scepticisme

Au mois de février, l'investisseur avait déjà réalisé une opération de ce type, et avait conseillé à Elon Musk de vendre des actions afin de lever du capital. Le titre de Tesla était, à l’époque, en pleine ascension après avoir atteint des niveaux très bas en 2020. L'action avait atteint un niveau record de 883 dollars en janvier, mais depuis a diminué de 35 % à la Bourse de New York, les gestionnaires de fonds spéculatifs inquiets de la surévaluation de l'entreprise. Selon les estimations de Bloomberg, la fortune personnelle d'Elon Musk aurait chuté de 24 % depuis le mois de janvier, d'où sa régression à la troisième place du classement des personnalités les plus fortunées de la planète.

"Par sa position, Michael Burry veut exprimer le scepticisme que beaucoup ont sur Tesla", indique à Bloomberg Steve Sosnick, chief strategist chez Interactive Brokers LLC. Les analystes soulignent également l’absence de prévisions précises de la part de Tesla quant aux livraisons de véhicules en 2021.