La nouvelle entité, qui doit être cotée "dans les prochains mois" sur l'indice Nasdaq à Wall Street, sous le symbole "GRAB", serait valorisée à 39,6 milliards de dollars, selon l'entreprise.

L'opération permettra par ailleurs au géant asiatique de disposer de 4,5 milliards de dollars d'argent frais. Si elle est menée à son terme, ce sera la plus grosse introduction en Bourse jamais conduite via le mécanisme financier désormais très en vogue de "SPAC" (Special Purpose Acquisition Company).

Il s'agit pour l'entreprise qui débute sur le marché de fusionner avec une société faisant office de coquille vide, déjà cotée et dont le but est de faciliter les introductions boursières.

Marché des SPAC

Le marché des SPAC est en pleine ébullition à Wall Street, où de nombreuses entreprises privilégient cette voie d'accès, plus rapide et moins coûteuse qu'une introduction en Bourse classique. Plus de 200 entreprises sont entrées sur une place boursière américaine via une SPAC depuis le début de l'année, après une explosion de ces opérations en 2020.

Fondé en 2011, Grab opère à Singapour, au Cambodge, en Indonésie, en Malaisie, en Birmanie, aux Philippines, en Thaïlande et au Vietnam. L'entreprise valait environ 15 milliards de dollars en octobre 2019, selon le site spécialisé Pitchbook.

Elle compte parmi ses investisseurs la société japonaise Softbank ainsi que les constructeurs automobiles Toyota et Hyundai.