A 15HH15 GMT, le Dow Jones perdait 1,03%, le Nasdaq lâchait 1% et le S&P 500 également.

La veille, le Dow Jones avait terminé en recul de 0,22% à 30.991,52 points. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, avait lâché 0,12% à 13.112,64 points tandis que le S&P 500 avait perdu 0,38% à 3.795,54 points.

"Les marchés vont d'une part digérer le plan de relance du président élu Joe Biden qui comprend davantage d'aide financière aux ménages mais aussi une pléthore de résultats mitigés", notaient les analystes de Schwab.

Joe Biden a dévoilé jeudi un nouveau plan de relance d'urgence de 1.900 milliards de dollars avec chèques aux familles, fonds pour rouvrir les écoles, argent pour accélérer tests et vaccins et liquidités pour les petites entreprises. Il reste à convaincre les élus du Congrès de débloquer ce plan d'urgence.

La séance a démarré avec le lancement de la saison des résultats trimestriels, à commencer par les banques. Si JPMorgan (dont le titre baissait de 1%) a dégagé un bénéfice record, ceux de Citi (-4,20%) et de Wells Fargo (-7,38%) étaient plus mitigés.

Sur le front des données économiques, les ventes de détail en décembre aux Etats-Unis, impactées par la pandémie, ont chuté plus que prévu à -0,7% par rapport à novembre. Et la confiance des consommateurs, mesurée par l'Université du Michigan, a encore diminué en janvier.

La production industrielle en revanche s'est redressée en décembre grimpant de 1,6% par rapport à novembre, principalement à cause de la venue de l'hiver et des dépenses de chauffage. Sur un an, elle reste en retrait de 3,6%.

Au rang des actions, le titre Pfizer, qui avait démarré en territoire positif, glissait de 0,70% après l'ouverture alors que des pays européens se plaignent de retards dans la livraison du vaccin anti-Covid du laboratoire américain.

Fiat Chrysler (FCA) perdait 4% alors que les ventes du Français PSA, qui scelle son union à FCA samedi pour devenir Stellantis, ont chuté de presque 30% en 2020.

Walmart lâchait 1,77% après l'annonce du départ de Marc Lore, dirigeant du département e-commerce du géant de la distribution.

Sur le marché obligataire, le rendement à 10 ans sur les bons du Trésor baissait à 1,1022% contre 1,1292% la veille.