Vers 14H55 GMT, l'indice des valeurs vedettes, le Dow Jones Industrial Average, grappillait de 0,06% à 30.148,48 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, s'appréciait de 0,45% à 12.829,00 points et l'indice élargi S&P 500 gagnait 0,17% à 3.696,23 points.

Les républicains de la Chambre des représentants américaine ont bloqué jeudi matin une proposition des démocrates d'augmenter à 2.000 dollars (contre 600 dollars actuellement) le montant des chèques envoyés aux foyers les plus fragilisés par la pandémie.

Le président républicain Donald Trump a lui-même rejeté le plan de soutien sur lequel s'étaient accordés les parlementaires en début de semaine après des mois d'âpres négociations.

A la surprise générale, l'actuel locataire de la Maison Blanche l'a qualifié de "honte".

Si ces sujets provoquent de vives discordes politiques, "le marché n'est pas particulièrement perturbé", souligne Patrick O'Hare de Briefing, qui estime que les investisseurs sont certains qu'un texte finira par être adopté même s'ils ne savent pas exactement quand.

Les milieux financiers étaient "déjà plus que satisfaits de voir des versements directs de 600 dollars figurer dans le texte de compromis", poursuit l'expert. "Des paiements directs de 2.000 dollars seraient une cerise de plus sur le gâteau pour un marché qui se régale des mesures de relance."

Le marché suivait également les négociations entre le Royaume-Uni et l'Union européenne qui sont arrivés jeudi à un accord de libre-échange post-Brexit pour éviter in extremis une absence de compromis potentiellement dévastatrice.

Wall Street clôturera à 18H00 GMT jeudi et restera fermé vendredi, jour de Noël.

Parmi les valeurs du jour, Alibaba plongeait de près de 12%. Le géant chinois du commerce en ligne fait l'objet d'une enquête du gouvernement chinois pour "suspicion de pratiques monopolistiques."

Square, la société de services de paiements fondée et dirigée par le patron de Twitter Jack Dorsey, prenait 0,76%. Selon Bloomberg News, l'entreprise souhaite racheter Tidal, le service de streaming musical dont le premier actionnaire est la star du rap Jay-Z.