A 15H00 GMT, l'indice Dow Jones lâchait 0,42%, le Nasdaq et le S&P 500 se repliaient de 0,05%.

Jeudi pour la dernière séance de l'année, le Dow Jones avait inscrit un record, à 30.606,48 points, en hausse de 0,65%. L'indice élargi S&P 500 avait lui aussi engrangé un plus haut à 3.756,07 points, en hausse de 0,64%. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, avait avancé de 0,14%, à 12.888,28 points.

Sur l'année 2020, le Dow Jones a progressé de 7,25%, le Nasdaq a bondi de plus de 43% et le S&P 500 de 16%.

Pour Patrick O'Hare, l'intérêt des investisseurs se poursuivait à l'ouverture lundi "sur le rythme de la fin de l'année dernière sans qu'il y ait de catalyseurs spécifiques".

L'analyste a souligné que le dollar "qui continue à s'affaiblir face aux devises étrangères, profite aux marchés mondiaux des actions et aux sociétés multinationales américaines".

Le déploiement continu des vaccins, "même à un rythme plus lent que prévu, continue de favoriser une certaine résilience", ont pour leur part noté les analystes de Schwab.

Cette semaine, qui verra vendredi la publication des chiffres officiels du chômage pour décembre, est aussi une semaine clé sur le front politique.

Mardi, les électeurs de Géorgie dans le sud des Etats-Unis se rendront aux urnes pour une double élection sénatoriale décisive, puisque les démocrates ont besoin d'emporter ces deux scrutins pour avoir la majorité.

Parmi les titres du jour, MGM Resorts International perdait 4% après avoir fait une offre sur le groupe britannique de jeux, Entain, pour 8 milliards de livres, jugée trop faible par celui-ci.

La plateforme de streaming Roku perdait presque 1% alors qu'elle est en négociations pour racheter le catalogue de Quibi, le service de streaming de vidéos courtes lancé sans succès en avril en Amérique du Nord par Jeffrey Katzenberg, un ancien patron de Disney.

Le titre d'Herbalife (+2,60%) profitait de la cession par Carl Icahn, son plus gros actionnaire jusqu'ici, d'environ pour 600 millions de dollars de ses part dans le spécialiste américain des compléments alimentaires.

L'avionneur Boeing reculait de 2,50% après une mauvaise note d'un analyste. American Airlines (-2,60%) et United Airlines (-1,40%) suivaient.

Sur le marché obligataire, le rendement à 10 ans sur les bons du Trésor était en léger progrès à 0,9298% contre 0,9132% jeudi 31 décembre.