Wall Street était proche de l'équilibre mercredi en début de séance, dans un marché espérant des avancées dans les négociations parlementaires sur de nouvelles mesures de relance aux Etats-Unis.

Vers 15H10 GMT, le Dow Jones Industrial Average montait de 0,11% à 30.211,01 points.

L'indice élargi S&P 500 gagnait 0,09% à 3.705,49 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, cédait 0,09% à 12.571,56 points.

Wall Street avait clôturé en hausse mardi, emmenant les indices Nasdaq et S&P 500 à des sommets historiques dans un marché se voulant optimiste sur les vaccins contre le Covid-19.

"Les nouveaux records de cette semaine viennent en partie des espoirs sur des mesures de relance, mais préparons-nous à ce qu'un échec des négociations déçoive Wall Street et entraîne des mouvements de vente", prévient JJ Kinahan de TD Ameritrade.

"Beaucoup de monde parle des mesures de relances comme si c'était une affaire conclue, mais l'on sait à quel point Washington est imprévisible, notamment en fin de mandature", ajoute l'expert.

L'administration Trump a fait mardi une nouvelle proposition de 916 milliards de dollars, aussitôt rejetée par les chefs de file de l'opposition démocrate, qui privilégient une offre proposée par des élus des deux partis.

Le marché attendait également la première cotation de DoorDash sur le New York Stock Exchange.

Le service de livraison de nourriture fait son entrée mercredi à Wall Street avec un prix de départ de 102 dollars par action, ce qui devrait le valoriser à quelques 39 milliards de dollars.

Parmi les valeurs du jour, le spécialiste de sécurité informatique FireEye chutait de près de 12%. L'entreprise a fait part d'une cyberattaque de ses systèmes internes dans un document transmis au gendarme boursier américain mardi.

McDonald's cédait 0,43%. Selon un message envoyé par la direction américaine du groupe aux restaurants franchisés et consulté par plusieurs médias américains, les subventions d'environ 300 dollars par enseigne pour les menus pour enfants "Happy Meals" vont être supprimés au 1er janvier 2021.

Boeing montait de 0,86%. Le premier vol commercial du 737 MAX depuis 20 mois a atterri sans encombre à Porto Alegre, au Brésil. L'avion avait été cloué au sol en mars 2019 après deux accidents mortels ayant fait 346 morts au total.