• A 13H50 GMT, son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average perdait -0,51% à 27.759,46 points et l'indice élargi S&p 500 perdait 0,39% à 3.343,97 points.
  • Le Nasdaq, qui avait commencé dans le vert, a très vite abandonné 0,24% à 10.884,57 points.
  • Eprouvée par le repli des grands noms de la tech, sous pression depuis deux semaines, la Bourse de New York avait déjà terminé dans le rouge jeudi. Le DJIA avait perdu -0,47% et le Nasdaq -1,27%.

Les investisseurs digéraient aussi les décisions de la Banque centrale américaine (Fed) promettant une politique de taux d'intérêt proches de zéro pour longtemps mais soulignant "l'incertitude" de la reprise.

Pour Fernanda Horner, analyste chez Schaeffer, la nervosité du marché était à attribuer "à la confusion qui règne autour du calendrier d'un vaccin contre le Covid-19 tandis que le Congrès ne parvient pas à se mettre d'accord sur un nouveau programme d'aide".

Les tensions autour de la saga TikTok préoccupaient aussi le marché ainsi que "les pressions du président Trump sur l'application de ByteDance tandis qu'Oracle semble finaliser un partenariat avec le groupe chinois", a indiqué cette analyste.

Les investisseurs guettaient l'indicateur de confiance des consommateurs pour septembre qui s'est avéré meilleur que prévu et avait le potentiel de redonner de l'optimisme.

Parmi les grands noms de la tech, Apple perdait 0,52% et Microsoft -0,11% mais Tesla grimpait de 5,54% et Amazon de 0,17%.

Kodak continuait de s'apprécier (+4%) et Snowflake, une société de stockage informatique introduite en bourse en fanfare mercredi, était légèrement dans le rouge (-1% à 225 dollars).

Ce vendredi marquait aussi l'expiration d'importants contrats à terme ce qui peut engendrer de la volatilité.