La Bourse de New York a terminé dans le vert jeudi, les investisseurs espérant que les pourparlers commerciaux qui ont débuté jeudi à Washington entre Américains et Chinois aboutiront au moins à un accord partiel.

  • Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, est monté de 0,57%, à 26.496,67 points.
  • Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a gagné 0,60%, à 7.950,78 points, et l'indice élargi S&P 500 s'est apprécié de 0,64%, à 2.938,13 points.

Alors que les tensions commerciales pèsent sur la croissance mondiale, "le marché s'était beaucoup agité à l'approche de ces négociations", rappelle Art Hogan de National Holdings.

Comme convenu, Robert Lighthizer, le représentant américain au commerce (USTR) et négociateur en chef, Liu He, le vice-Premier ministre chinois, et Steven Mnuchin, le secrétaire américain au Trésor, se sont retrouvés jeudi à Washington.

Le président américain Donald Trump a annoncé qu'il rencontrerait lui-même Liu He à la Maison Blanche vendredi pour tenter de sortir de l'impasse de la guerre commerciale.

Il a toutefois laissé planer le doute sur son "envie" de signer un accord, écrivant sur Twitter "Grand jour pour les négociations avec la Chine. Ils veulent nouer un accord, mais est-ce que j'en ai envie ?"


L'incertitude la plus totale demeure sur l'issue des tractations, les sujets de contentieux étant nombreux.

Mais pour Art Hogan, "la simple absence de mauvaises nouvelles est considérée par le marché comme une bonne nouvelle".

"On espère qu'ils vont parvenir à un accord, même circonscrit, qui permette de déclarer une sorte de trève avec d'un côté l'administration américaine renonçant à imposer des tarifs douaniers supplémentaires et de l'autre le gouvernement chinois s'engageant à acheter plus de produits agricoles", souligne-t-il.

Indicateurs mitigés

Les prix à la consommation aux Etats-Unis sont restés stables en septembre, alors que les analystes s'attendaient à une légère progression, et se maintiennent en hausse de 1,7% sur 12 mois.

Les demandes hebdomadaires d'allocation chômage ont, de leur côté, reculé, à la surprise des analystes.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine montait nettement, à 1,664% vers 20H25 GMT contre 1,584% à la clôture mercredi.