Vers 13H55 GMT, son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average (DJIA), reculait de 1,29% à 29.564,61 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, baissait de 0,41% à 11.875,48 points et l'indice élargi S&P 500 de 0,90% à 3.594,40 points.

Wall Street avait fini dans le vert lundi, entraînant le DJIA et le S&P 500 à des records, dans le sillage de l'annonce de la société de biotechnologies Moderna que son vaccin était efficace à 94,5% contre le Covid-19: le DJIA était monté de 1,60%, le S&P 500 de 1,16%. Le Nasdaq avait pour sa part gagné 0,80%.

La progression des ventes au détail aux Etats-Unis a fortement ralenti en octobre par rapport à septembre même si elle s'est poursuivie pour le sixième mois d'affilée, selon les données publiées mardi par le département du Commerce.

En octobre, 553,3 milliards de dollars ont été dépensés, soit une hausse de 0,3% par rapport à septembre, contre 0,5% attendus par les analystes.

Les bons résultats trimestriels des grands magasins Walmart (-1,14%), porté par la flambée des achats en ligne, et de Home Depot (-2,69%), qui a profité de la popularité grandissante du bricolage chez les Américains confinés, n'ont pas initié de tendance à la hausse sur la place new-yorkaise.

"Les clients ont afflué vers deux des plus gros détaillants du pays, mais ça n'est à l'évidence pas suffisant pour faire monter la Bourse après la progression d'hier liée au vaccin", observe JJ Kinahan de TD Ameritrade.

Parmi les autres valeurs du jour, Tesla (+11,34%) bondissait au lendemain de l'annonce de son entrée en décembre au sein du prestigieux S&P 500, qui représente pour le constructeur de véhicules électriques haut de gamme un jalon et une opportunité pour poursuivre sa marche en avant.

Les chaînes de pharmacie Walgreens (-8,94%) et CVS (-7,52%) se repliaient vivement après des annonces d'Amazon (+1,24%) mardi. Le géant du commerce en ligne va notamment proposer une page dédiée permettant de commander en ligne des médicaments prescrits par des professionnels de santé.