La Bourse de New York montait lundi en début de séance, au retour d'un week-end de trois jours aux Etats-Unis, dans un marché indifférent à la hausse des cas de coronavirus aux Etats-Unis.

Vers 13H55 GMT, son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, montait de 1,65% à 26.253,15 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, gagnait 1,75% à 10.386,66 points.

L'indice élargi S&P 500, qui représente les 500 plus grandes entreprises de Wall Street, s'appréciait de 1,50% à 3.176,96 points.

Wall Street avait nettement progressé la semaine dernière, portée, entre autres, par des chiffres de l'emploi meilleurs que prévu aux Etats-Unis: de lundi à jeudi, le Dow Jones avait pris 4% et le Nasdaq 4,6%.

"Le nombre record d'infections quotidiennes au coronavirus aux Etats-Unis n'a aucune incidence sur l'état d'esprit du marché actions ce matin", avance Patrick O'Hare de Briefing.com

"Cela pourrait changer, mais l'idée que la plupart des nouveaux cas concerne des personnes jeunes semble rassurer" le marché, ajoute M. O'Hare, qui souligne également l'optimisme des investisseurs sur le développement d'un traitement ou d'un vaccin contre le coronavirus.

A cet égard, l'entreprise américaine de biotechnologie Regeneron a annoncé lundi le début de la phase 3 d'essais cliniques sur un antiviral contre le virus. Le titre du groupe montait de 0,91% sur la place new-yorkaise.

Wall Street était également portée par la bonne santé des Bourses asiatiques, qui se sont réjouies des perspectives économiques en Chine à la faveur de plusieurs indicateurs avancés pointant en direction d'une reprise plus nette que prévu de l'activité.

La Bourse de Shanghai a ainsi bondi de près de 6% et celle de Hong Kong de près de 4%.

Au rang des indicateurs, les acteurs du marché prendront connaissance dans la matinée d'un rapport sur l'activité dans le secteur des services aux Etats-Unis au mois de juin.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine progressait, s'établissant à 0,6923% contre 0,6693% jeudi soir.