• Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average (DJIA), gagnait O,28% à 28.504,71 points vers 13H50 GMT.
  • Le Nasdaq, à forte coloration technologique, montait de 0,79% à 11.511,35 points et l'indice élargi S&P 500 gagnait 0,56% à 3.466,20 points.

La veille, le DJIA avait gagné 0,43% pour atteindre son niveau le plus haut en un mois alors que les investisseurs avaient guetté les progrès dans les discussions sur un plan de soutien à l'économie américaine.

Le Nasdaq avait gagné 0,50% et l'indice élargi S&P 500 s'était apprécié de 0,80%.

"Il y a beaucoup de nuisances sonores" autour des négociations entre la Maison Blanche et les démocrates, a estimé Patrick O'Hare de Briefing. "Ce sera soit un gros accord, soit un petit, pas d'accord du tout ou un accord après les élections."

"Reste que le marché est bien parti, assuré de continuer à attirer des liquidités et de voir décroître la probabilité d'une élection contestée", a ajouté cet analyste alors que l'écart s'est creusé récemment entre le candidat démocrate Joe Biden, en tête dans les sondages, et le président Donald Trump.

Pour Peter Cardillo, de Spartan Capital Securities, "les investisseurs s'accrochent à l'espoir d'un accord sur le stimulus".

"Le marché ne semble pas perturbé par qui va gagner l'élection" du 3 novembre, "ni par le fait que Trump est loin derrière dans les sondages", poursuit cet analyste.

Les investisseurs se préparaient aussi à se concentrer sur les résultats d'entreprises attendus dès la semaine prochaine.

Le marché saluait également les progrès dans les traitements du Covid-10 après la parution d'un article dans le New England Journal of Medicine selon lequel le remdesivir de Gilead Sciences avait conduit à "des améliorations cohérentes et cliniquement significatives" chez les patients atteints de coronavirus.

Le titre Gilead grimpait de 1,17%.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine baissait à 0,7654% contre 0,7852% jeudi soir.