Wall Street évoluait près de l'équilibre peu après l'ouverture lundi, sur la réserve à l'entame d'une semaine riche en événements économiques entre une réunion de la Banque centrale américaine, les élections britanniques et une importante échéance pour les relations sino-américaines.

  • Vers 16h15, son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average baissait de 0,08% à 27.992,60 points.
  • Après avoir démarré dans le rouge, le Nasdaq, à forte coloration technologique, montait de 0,19%, à 8.673,00 points, et l'indice élargi S&P 500 de 0,06%, à 3.147,93 points.

La Bourse de New York avait enregistré une performance mitigée la semaine dernière, hésitant entre les incertitudes liées aux discussions commerciales entre Washington et Pékin et un rapport sur l'emploi meilleur que prévu: le Dow Jones avait baissé sur la semaine de 0,13% et le Nasdaq de 0,10% tandis que le S&P 500 avait grappillé 0,16%.

"Maintenant que le rapport mensuel sur l'emploi est passé, on pourrait passer en vitesse de croisière à l'approche des fêtes de fin d'année (...). Mais il y a plein d'événements pouvant potentiellement bousculer les marchés cette semaine", remarque Art Hogan de National Holdings.

La Banque centrale américaine tiendra notamment son dernier comité de politique monétaire de l'année, mardi et mercredi, tandis que Christine Lagarde participera à sa première réunion de la Banque centrale européenne en tant que présidente de l'institution.

Les investisseurs surveilleront aussi les indicateurs sur les prix à la consommation et les ventes au détail aux Etats-Unis, statistiques importantes pour jauger la santé de l'économie du pays.

Au Royaume-Uni se tiendront jeudi des élections législatives anticipées décisives pour le Brexit et l'avenir des relations des Britanniques avec l'Union européenne.

Décision de Trump

Enfin, "à un moment donné cette semaine, le président Donald Trump prendra probablement une décision sur les tarifs douaniers qu'il a menacés d'imposer sur environ 160 milliards de dollars de produits chinois" jusqu'à présent épargnés, relève M. Hogan. Parmi les biens visés, figurent les téléphones portables ou encore les vêtements de sport.

En fin de semaine dernière, Pékin a esquissé un geste de bonne volonté en indiquant qu'elle exempterait de taxes le porc et le soja venant des Etats-Unis, et de son côté le conseiller économique de Trump, Larry Kudlow, a indiqué qu'un accord était "toujours proche".

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine reculait à 1,823% contre 1,836% à la clôture vendredi.

Le laboratoire Merck cédait 0,47% après avoir annoncé le rachat pour 2,7 milliards de dollars de ArQule, un groupe spécialisé dans le développement des anti-cancéreux, notamment contre la leucémie, et des traitements contre les maladies rares. L'opération multipliait en revanche par deux (+104%) la valeur en Bourse d'ArQule.

La biotech Synthorx s'envolait de son côté de 169% après l'annonce de son rachat par le groupe français Sanofi pour 2,5 milliards de dollars.

L'action à New York du géant canadien du cannabis Canopy Growth montait de 11,64%. Le directeur général actuel Mark Zekulin sera remplacé le 14 janvier par David Klein, le directeur financier du groupe américain de boissons alcoolisées Constellation Brands (-0,89%) qui possède plus de 35% du capital de Canopy.

Le géant californien de l'énergie Pacific Gas and Electric (PG&E), qui a annoncé vendredi qu'il paierait 13,5 milliards de dollars afin de solder les poursuites judiciaires pour son rôle dans des incendies de forêt ayant causé la mort de dizaines de personnes et la destruction de milliers de maisons, montait de 16,68%.t Pékin et un rapport sur l'emploi meilleur que prévu: le Dow Jones avait baissé sur la semaine de 0,13% et le Nasdaq de 0,10% tandis que le S&P 500 avait grappillé 0,16%.