• Vers 13H55 GMT, le Dow Jones Industrial Average cédait 0,01% à 28.428,01 points.
  • Le Nasdaq, à forte coloration technologique, gagnait 0,77% à 11.866,22 points.
  • L'indice élargi S&P 500 prenait 0,19% à 3.507,01 points.

Wall Street avait terminé sur une note mitigée lundi le meilleur mois d'août depuis 1984 pour le Dow Jones et depuis 1986 pour le S&P 500: l'indice vedette avait reculé de 0,78%, le S&P 500 de 0,22%.

Le Nasdaq était monté de son côté de 0,68%, enregistrant au passage un nouveau record.

"Après cinq mois consécutifs de gains, on entame le mois de septembre sur une note hésitante en l'absence de nouvelles informations susceptibles de vraiment faire bouger les cours", remarque JJ Kinahan de TD Ameritrade.

Le fait que le Nasdaq progresse encore malgré son ascension récente "est un signe positif" pour le marché des actions "dans le mesure où cela montre qu'il y a encore des acheteurs intéressés", ajoute-t-il.

L'indice est une nouvelle fois entraîné par quelques valeurs phare du secteur technologique, à l'instar d'Apple (+2,26%), le groupe qui vaut le plus cher à Wall Street, ou de la start-up Zoom, qui bondissait de 39,30% après avoir dévoilé des résultats record pour le deuxième trimestre.

Le Dow Jones pour sa part "reste secoué par ses nouveaux membres", estiment les analystes de Charles Schwab.

Un grand remue-ménage a en effet bousculé l'indice vedette de Wall Street, qui a vu lundi sortir ExxonMobil (-0,93%), Pfizer (-0,95%) et Raytheon Technologies (-0,27%), remplacés par Salesforce (-0,04%), Amgen (-0,97%) et Honeywell (-0,09%).

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine montait, à 0,7195% contre 0,7048% lundi soir.