Wall Street reculait légèrement mercredi peu après l'ouverture, cédant du terrain au lendemain d'une séance où de nouveaux records ont été franchis.

  • Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, baissait de 0,05% vers 15H00 GMT, à 27.480,46 points.
  • Le Nasdaq, à forte coloration technologique, perdait 0,25%, à 8.413,85 points et l'indice élargi S&P 500 reculait de 0,02%, à 3.073,89 points après avoir débuté la séance dans le vert.

La Bourse de New York avait été portée mardi par un vent d'optimisme sur le front commercial sino-américain: le Dow Jones avait pris 0,11% et le Nasdaq 0,02%, les deux indices finissant à des niveaux inédits.

"La dynamique haussière du marché a ralenti en grande partie à cause de l'idée que cette dynamique récente a fait atteindre au marché un plafond et qu'il a besoin d'une sorte de répit", note Patrick O'Hare de Briefing.

Les investisseurs étaient attentifs à tout signe d'avancée dans les négociations commerciales entre Washington et Pékin, alors que des signaux positifs ont été envoyés ces derniers jours de part et d'autre sur la possibilité de sceller un accord partiel avant la fin de l'année.

"L'idée générale reste qu'un accord partiel sera prochainement atteint, mais en l'absence d'une signature écrite, les expériences passées suggèrent que les acteurs du marché ne peuvent considérer cela comme acquis", indique M. O'Hare.

Résultats trimestriels

Les acteurs financiers continuaient par ailleurs de guetter les résultats trimestriels des entreprises cotées sur la place new-yorkaise, plus de 80% des groupes du S&P 500 ayant déjà fait part de leur bulletin de santé.

Au rang des indicateurs, la productivité des Etats-Unis a progressé à un rythme plus soutenu que prévu au troisième trimestre comparé au troisième trimestre 2018, a annoncé mercredi le département du Travail dans un communiqué.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine s'établissait à 1,827%, en recul par rapport à la clôture de la veille (1,858%).