La Bourse de New York a fini dans le rouge mardi, à l'issue d'une séance en dents de scie, marquée par une salve de résultats d'entreprises en demi-teinte. Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, a baissé de 0,88%, à 24.345,82 points. 

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a reculé plus franchement de 0,15% à 8.716,99 points, lesté par la baisse de plusieurs géants de la tech comme Apple (-1,62%), Facebook (-2,45%) ou Netflix (-4,16%).

L'indice élargi S&P 500, qui représente les 500 plus grandes entreprises de Wall Street, a perdu 0,52% à 2.863,39 points.

La place new-yorkaise avait pourtant démarré la séance dans le vert, les investisseurs espérant une réouverture progressive de l'économie américaine, à l'arrêt en raison de la crise liée au coronavirus.

Mais cet optimisme s'est heurté à "des résultats mitigés, au retrait des prévisions annuelles de plusieurs entreprises ainsi qu'à des nouvelles économiques qui continuent de décevoir", notent les analystes de Charles Schwab.

Le laboratoire pharmaceutique américain Pfizer a ainsi réaffirmé ses objectifs financiers annuels et exclu toute pénurie de médicaments malgré la pandémie de coronavirus, mais il a vu son bénéfice net reculer sur un an. Son titre a baissé de 1,10%.

Son concurrent Merck n'a pas non plus anticipé de pénurie, mais a prévenu que les mesures de confinement et de distanciation sociale pour endiguer la propagation du Covid-19 allaient affecter ses résultats financiers pour 2020. Son action a chuté de 3,33%.

Quant au groupe PepsiCo (+1,38%), il a retiré ses prévisions pour 2020, évoquant les incertitudes qui pèsent sur l'économie mondiale.

En revanche, le groupe américain 3M, qui fabrique des masques de protection N95 très recherchés pour endiguer la propagation du nouveau coronavirus, a vu son bénéfice net trimestriel flamber de 45%, s'établissant à 1,29 milliard de dollars, grâce notamment à la hausse de la demande pour ses équipements médicaux. Son titre est monté de 2,58%.

Au rang des indicateurs, la confiance des consommateurs aux Etats-Unis s'est nettement dégradée en avril, pour le deuxième mois consécutif, face à la crise liée à la pandémie de Covid-19, selon l'indice du Conference Board publié mardi.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur les bons du Trésor américain reculait, évoluant à 0,6082% contre 0,6605% lundi soir.