Wall Street accélérait sa chute mercredi dans un marché sceptique sur les mesures de soutien économique auxquelles travaille l'administration Trump pour lutter contre les conséquences du coronavirus.

  • Aux alentours de 15H10 GMT, l'indice vedette de la Bourse new-yorkaise plongeait de 3,84% à 24.058,57 points. Il avait perdu plus de 4% un peu plus tôt en séance.
  • Le Nasdaq, à forte coloration technologique, cédait 3,20% à 8.077,50 points et l'indice élargi S&P 500 baissait de 3,54% à 2.780,07 points.

Wall Street s'était envolée mardi, rebondissant nettement au lendemain de la plus lourde chute des indices new-yorkais depuis 2008 avec l'espoir d'annonces phare pour l'économie américaine: le Dow Jones avait grimpé de 4,89% et le Nasdaq de 4,96%.

"Le rebond d'hier a été de courte durée", observe Lillian Currens de Schaeffer, qui souligne que les investisseurs n'ont pas été convaincus par la suggestion faite mardi par Donald Trump de supprimer les charges et cotisations sociales jusqu'à la fin de l'année.

Le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin a pourtant assuré mercredi que l'administration Trump travaillait "à temps plein" à un plan de soutien à l'économie et aux ménages pour contrer les effets de l'épidémie de coronavirus.

Le président américain doit par ailleurs rencontrer mercredi les croisiéristes et les PDG des banques américaines.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine était en repli, s'établissant à 0,7349% contre 0,7824% à la dernière clôture.