Wall Street a terminé en ordre dispersé jeudi, à l'issue d'une séance relativement calme, les investisseurs digérant la baisse des taux directeurs américains de la veille et guettant de nouveaux développements sur le front commercial sino-américain.

  • L'indice vedette de Wall Street, le Dow Jones Industrial Average, a reculé de 0,19% à 27.094,79 points.
  • Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a cédé 0,07%, à 8.182,88 points.
  • L'indice élargi S&P 500 s'est stabilisé à 3.006,79 points, restant proche de son record historique atteint fin juillet.

Après avoir démarré la séance dans le vert, les principaux indices de la cotation new-yorkaise ont lentement effacé leurs gains, le Dow Jones étant plombé par le recul de plusieurs de ses poids lourds dont Walt Disney (-2,6%) et Boeing (-0,5%).

Microsoft (+1,8%) a en revanche réalisé la plus forte progression au sein du célèbre indice new-yorkais après avoir annoncé mercredi un programme de rachat de 40 milliards de dollars d'actions et augmenté de 11% (ou 5 cents) ses dividendes trimestriels.

Pause après la Fed

Les acteurs du marché semblaient surtout marquer une pause au lendemain d'une baisse de 25 points de base (0,25%) des taux au jour le jour annoncée par la Réserve fédérale américaine, la deuxième cette année.

Largement anticipée par les investisseurs, cette diminution a ramené les taux directeurs dans une fourchette comprise entre 1,75% à 2%.

Le marché attendait par ailleurs prudemment d'en savoir plus sur les dernières évolutions du conflit commercial qui oppose la Chine aux Etats-Unis depuis plus d'un an.

Une réunion technique s'est tenue jeudi à Washington, au siège des services du représentant au Commerce (USTR), entre négociateurs chinois et américains en vue de préparer les pourparlers bilatéraux prévus début octobre.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine s'établissait à 1,782% vers 20H30 GMT, en léger recul par rapport à sa clôture de la veille (1,796%).