Wall Street démarrait sans direction à l'ouverture, proche de ses records pour le S&P 500, alors que le marché digérait des indices décevants et guettait une réunion de la Fed qui commence mardi.

A 14H15 GMT, l'indice des valeurs vedettes Dow Jones perdait 0,25 % à 32.872,30 points, après un record à la clôture la veille. L'indice élargi S&P 500 gagnait 0,25% à 3.978,71 points, après également un record.

Le Nasdaq, à forte concentration technologique, qui avait rebondi la veille après avoir été à la peine les semaines précédentes à cause de la montée des taux obligataires, poursuivait sa hausse mardi. Il avançait de 0,78 % à 13.562,42 points.

Les rendements sur les bons du Trésor à 10 ans se stabilisaient à 1,59 % contre 1,61 % lundi.

Les valeurs technologiques dites de croissance "ont commencé l'année avec une médiocre performance par rapport aux actions dites de valeur", soulignait Patrick O'Hare de Briefing.com.

"Il se peut qu'il y ait des achats opportunistes qui veulent tirer parti de cet écart" entre les valeurs de la nouvelle et de la vieille économie. Ce qui faisait grimper le Nasdaq.

Vague de froid

Le marché digérait aussi deux indicateurs décevants pour février bien que causés par la vague de froid qui a paralysé une partie du pays ce mois-là. Les ventes au détail ont fortement baissé aux États-Unis le mois dernier, reculant de 3 % par rapport à janvier, alors que les analystes ne s'attendaient qu'à une baisse de 0,6 %.

Le mois de février a été marqué par de très mauvaises conditions climatiques dans une partie du pays. Une partie du Texas a été paralysée pendant plusieurs jours par une vague de froid polaire et de très importantes chutes de neige, privant d'électricité des milliers d'habitants.

Ces conditions ont aussi eu un impact sur la production industrielle qui a chuté sur le mois de 2,2 %, là aussi contre un recul de 0,6 % attendu par les analystes.

"Ces données ne devraient pas faire beaucoup de bruit sur le marché", estimait Patrick O'Hare, alors que les investisseurs "savent que les chèques de relance vont bientôt atterrir dans les comptes en banque et vont certainement dynamiser les ventes en mars et en avril".

Réunion de la Fed

Wall Street guettait aussi l'issue de la réunion monétaire de la Fed mercredi. La Banque centrale devrait réitérer le statu quo, alors que les taux au jour le jour sont à zéro, malgré les attentes d'inflation sur le marché reflétées par la hausse des taux obligataires.

Mais les investisseurs seront à l'affût de toute révision en hausse des prévisions de croissance et des commentaires du président Jerome Powell, en conférence de presse.

Parmi les actions, celle de Moderna, dont le vaccin a commencé des essais sur les enfants, grimpait de 5,23 %, suivie par Novavax (+4,30 %) dont le projet de vaccin a fait l'objet d'une nouvelle étude britannique démontrant une solide efficacité.

L'action spéculative GameStop chutait de 18 %, tandis que celle des chaînes de cinéma AMC, également recherchée des boursicoteurs, lâchait 9,76 % après une forte hausse la veille.