Placements & Marchés

La Bourse de New York, à des niveaux record, hésitait peu après l'ouverture sur la direction à suivre à l'entame d'une semaine entrant dans le vif de la saison des résultats d'entreprises.

Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, cédait 0,09% à 27.306,65 points vers 13H54 GMT après avoir débuté la séance légèrement dans le vert. L'indice Nasdaq, à forte coloration technologique, gagnait 0,05%, à 8.248,43 points. L'indice élargi S&P 500 lâchait 0,06%, à 3.012,10 points.

Dopés par la perspective de voir les taux d'intérêt baisser en fin de mois après des propos du patron de la Banque centrale américaine, les principaux indices de Wall Street ont grimpé à des niveaux inédits la semaine dernière, le Dow Jones Industrial Average et le S&P 500 clôturant même pour la première fois au-dessus des seuils symboliques des 27 000 points et 3000 points.

Après ces records, "la question est de savoir si ces récents gains vont continuer à s'alimenter ou si le marché des actions va passer par une phase de digestion", relève Sam Stovall de CFRA Research. "Si on se réfère aux données historiques (...), les indices devraient encore monter un peu" car ils ont tendance à s'afficher encore en hausse 60 séances après avoir dépassé des seuils symboliques, souligne-t-il.

Si la récente progression des indices a largement été nourrie par l'espoir d'une politique monétaire plus accommodante, "on va peut-être avoir une chance de se focaliser cette semaine sur autre chose que la Fed avec la montée en puissance de la saison des résultats du deuxième trimestre", indique Art Hogan de National Holdings.

Première grande banque à dévoiler ses chiffres, Citigroup cédait 1,43% à Wall Stret lundi après avoir fait pourtant part de résultats supérieurs aux attentes en dépit des craintes de ralentissement économique.

Suivront mardi JPMorgan Chase, Goldman Sachs et Wells Fargo, mercredi Bank of America et jeudi Morgan Stanley.

Parmi les autres grands résultats de la semaine figurent ceux de Johnson & Johnson et United Air Lines mardi, de Netflix et IBM mercredi, de Microsoft et UnitedHealth jeudi et American Express vendredi.

Sur le marché obligataire, le taux d'intérêt sur la dette américaine à dix ans reculait un peu, à 2,099% contre 2,122% la veille à la clôture.