Littéralement submergé par la demande de tests, le laboratoire de l’ULB s’évertue à faire face