L'extrême droite danoise grande gagnante de la controverse

La tempête soulevée dans le monde musulman contre la publication des caricatures de Mahomet dans un quotidien danois a renforcé l’extrême droite au Danemark, selon un sondage paru dimanche.

L'extrême droite danoise grande gagnante de la controverse
©AP
AFP

La tempête soulevée dans le monde musulman contre la publication des caricatures de Mahomet dans un quotidien danois a renforcé l’extrême droite au Danemark, selon un sondage paru dimanche.

Le Parti du peuple danois (PPD, extrême droite), seul allié parlementaire du gouvernement libéral-conservateur, enregistre une forte poussée avec 17,8% des intentions de vote et 32 mandats contre respectivement 13,3% et 24 sièges aux élections de février 2005.

Le parti libéral d’Anders Fogh Rasmussen est crédité de 28,3% (-0,7%) et les conservateurs de 9,4% (-0,9%) par rapport au dernier scrutin selon un sondage Ramboell Management réalisé du 6 au 8 février auprès de 1.058 personnes de plus de 17 ans, et publié par Jyllands-Posten.

Le bloc de droite sortirait ainsi renforcé de la crise, recueillant 55,5% et 100 sièges sur les 179 du Parlement monocaméral contre 42,3% et 75 mandats à l’opposition de centre et de gauche.

Au scrutin de 2005, les deux blocs avaient obtenu respectivement 52,6% et 94 sièges (pour la droite) et 44,4% et 81 mandats pour l’opposition.

Le parti social-démocrate, principale formation d’opposition, sort très affaibli de la crise, selon cette enquête, enregistrant un recul de 4,2% à 21,6% des intentions de vote et une perte de 9 sièges à 38 députés contre 25,8% et 47 mandats aux dernières élections.

Ce net recul est le résultat des critiques par les sociaux démocrates de la gestion d’Anders Fogh Rasmussen de la crise des caricatures, selon les analystes.

Sur le même sujet