Injures: Louis Michel déposera plainte

e commissaire européen au Développement, le Belge Louis Michel, a annoncé son intention de déposer plainte contre le Dr François Tshipamba Mpuila, représentant de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS, le parti d'Etienne Tshisekedi) en Belgique, pour «propos injurieux». Il l'a révélé lui-même lors de l'émission de Pascal Vrebos sur RTL-TVi, dimanche.

M.F.C.
Injures: Louis Michel déposera plainte
©AP

Le commissaire européen au Développement, le Belge Louis Michel, a annoncé son intention de déposer plainte contre le Dr François Tshipamba Mpuila, représentant de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS, le parti d'Etienne Tshisekedi) en Belgique, pour «propos injurieux». Il l'a révélé lui-même lors de l'émission de Pascal Vrebos sur RTL-TVi, dimanche.

Protection renforcée

Depuis décembre dernier, le commissaire Michel bénéficiait déjà d'une voiture blindée et d'un renforcement de sa sécurité rapprochée en raison de menaces proférées à son encontre par «des personnes qui se trouvent dans la mouvance de ceux qui se sont exclus eux-mêmes du processus et qui m'en veulent parce qu'ils m'attribuent le fait que le processus va, sans doute, réussir», avait-il déclaré il y a quelques mois à «La Libre Belgique» - une allusion transparente à l'UDPS.

Le représentant de l'UDPS en Belgique a pris, depuis plusieurs mois, Louis Michel comme cible privilégiée de longues diatribes qu'il diffuse tous azimuts sur Internet. Il le traite ainsi régulièrement d' «esclavagiste sadique», de «prédateur vorace», de «pyromane» ; assure qu'il «conteste» le «statut d'êtres humains» des Congolais et est «à l'origine de tous nos malheurs depuis janvier 2001 ( assassinat de Laurent Kabila); qu'il a «entraîné tout le personnel politique belge, toute l'Union européenne et toute la communauté internationale dans ses crimes ourdis contre notre patrie et contre notre peuple» ; affirme qu'il «a déjà signé ( avec le président Kabila) des contrats léonins pour piller les richesses naturelles de la RDCongo (notamment les mines de diamants qu'il exploite déjà sauvagement à Tshikapa)»...

Haine

Dans un entretien téléphonique avec «La Libre Belgique», Louis Michel a indiqué que c'était «le service juridique de la Commission qui étudiait la possibilité que celle-ci dépose plainte en raison de la mise en cause d'un fonctionnaire. Ils m'ont conseillé de prendre moi-même un avocat pour déposer plainte en raison de la nature très personnelle des attaques et c'est ce que je vais faire».

Si M. Michel ne l'a pas fait plus tôt, c'est que ces diatribes étaient «si excessives que j'ai d'abord pensé que cela ne servirait qu'à relancer la polémique. J'ai longtemps hésité. Mais ces textes exaltent des haines si énormes que ce monsieur finit par me mettre en danger: je vais dans des endroits difficiles où tout peut arriver ».

M. Michel s'indigne également de la mise en cause de son fils Charles, «accusé d'être marié à la fille de Forrest et de siéger au Conseil d'administration de celui-ci - alors que Charles ne sait pas de quoi on parle, qu'il vit normalement avec sa compagne et n'a jamais mis les pieds au Congo! Quant à moi, je suis un Belge moyen, je n'ai pas d'actions dans des sociétés, seulement quelques bons de caisse, et ( rire) certainement pas une mine de diamant, ni à Tshikapa ni ailleurs!».

© La Libre Belgique 2006