Un journaliste congolais tué par balle

Un journaliste congolais a été abattu samedi à son domicile de Kinshasa par des inconnus armés, a annoncé l’organisation locale de défense de la presse Journaliste en danger (Jed), dénonçant un crime «ignoble ». Bapuwa Mwamba, 64 ans, a été tué par trois personnes armées. Il était une fois au coeur de l'Afrique. Ecoutez l'histoire du Congo

AFP

Un journaliste congolais a été abattu samedi à son domicile de Kinshasa par des inconnus armés, a annoncé l’organisation locale de défense de la presse Journaliste en danger (Jed), dénonçant un crime «ignoble ». Bapuwa Mwamba, 64 ans, a été tué par trois personnes armées qui s’étaient introduites dans sa résidence de Matete, un quartier populaire de Kinshasa, où il vivait avec un de ses neveux d’une vingtaine d’année, indique Jed, dans un communiqué.

Le journaliste «n’a pas eu le temps de s’échapper alors que son neveu a pu escalader le mur pour alerter le poste de police le plus proche », indique Jed.

«A son retour, accompagné des éléments de la police, le journaliste gisait dans une marre de sang (...), atteint d’une balle tirée à bout portant dans la jambe gauche », selon Jed, qui précise que les agresseurs se sont enfuis en emportant «un des téléphones portables du journaliste ».

«Bapuwa a succombé des suites d’une longue hémorragie au moment où on s’affairait à l’acheminer dans un centre hospitalier », poursuit le texte. Le journaliste, ancien correspondant de Jeune Afrique Economie à Paris, était rentré à Kinshasa en octobre 2005 et travaillait pour plusieurs journaux de la capitale, notamment le quotidien d’opposition Le Phare.

Jed exprime sa «stupeur à la suite de cet assassinat ignoble d’un journaliste et condamne ce crime qui n’a pas l’air d’être un acte hasardeux », à moins d’un mois des élections présidentielle et législatives en République démocratique du Congo.

Bapuwa Mwamba «est le deuxième journaliste assassiné à Kinshasa en l’espace de 8 mois, après Franck Ngyke du journal La Référence Plus », déplore Jed qui «exige des autorités compétentes qu’une enquête sérieuse soit menée » et «s’inquiète de la détérioration des conditions sécuritaires des journalistes en cette période électorale ».

L’ONG rappelle que Bapuwa Mwamba avait déjà été victime «d’une attaque semblable le 8 mars 2006 par des hommes en civil qui avaient emporté son ordinateur portable, son téléphone ainsi qu’une somme de 850 dollars ».

En l’espace d’un mois, deux autres journalistes ont été victimes d’attaques à main armée à Kinshasa: le journaliste congolais Jean-Luc Kinyongo de l’hebdomadaire Vision et le journaliste allemand Roland Brockman, correspondant de l’hebdomadaire Die Welt, qui a été blessé d’une balle à la hanche


À la veille des élections historiques du 30 juillet, le podcast Focus vous plonge dans l'histoire de la République Démocratique du Congo, du XIVe siècle à la fin de la 2e guerre en 2003. ECOUTEZ LE BLOG La semaine prochaine, découvrez le 2e épisode du podcast Focus consacré à la RDC. De nombreux intervenants vous ouvriront les yeux sur la RDC en 2006: la situation humanitaire, les élections, la relance d'un Etat et de son armée, Kabila,...