Solidarité avec le Liban à l'UCL

(B.H.) (st.)

L'Université catholique de Louvain (UCL) a tenu à exprimer, elle aussi, son soutien envers la population libanaise. Elle a mis sur pied l'«Action Liban», une initiative visant à alimenter un fonds dont l'objectif est double: d'une part, répondre aux besoins de première nécessité en collaboration avec des organismes humanitaires reconnus; d'autre part, participer à la reconstruction du pays.

Comme l'explique Michel Francard, prorecteur aux Relations internationales de l'UCL, il s'agit bien d'une «reconstruction académique», par l'intermédiaire des tissus universitaires existants. M. Francard pense que les partenariats et les contacts fraîchement établis entre les universités belges et libanaises ne doivent pas s'effondrer à cause des bombardements et des destructions. Il présume néanmoins que l'initiative ne réunira sans doute pas les fonds nécessaires à une reconstruction conséquente du pays. M.Francard souligne que le capital humain reste le besoin le plus important et que l'investissement intellectuel et moral est le but premier de l'«Action Liban». Dans cette optique, l'UCL entend envoyer du personnel universitaire au Liban, et s'engage à accueillir des étudiants, des professeurs et des chercheurs dans ses infrastructures académiques. Mais les formations et les accueils universitaires représentent des coûts élevés. Michel Francard insiste aussi sur le fait que l'UCL ne souhaite pas avoir le monopole du projet universitaire d'aide au Liban. Il affirme que toutes les bonnes volontés d'autres universités sont les bienvenues. Les personnes qui souhaitent s'associer à cette action peuvent effectuer un versement sur le compte UCL n° 271-0366366-29, avec la mention «Action Liban».

© La Libre Belgique 2006