Nicolas Sarkozy et Carla Bruni bientôt mariés?

L'hebdomadaire français Le Journal du Dimanche fait état d'un "mariage imminent", probablement début février, entre l'ex-top model Carla Bruni et le président Nicolas Sarkozy, qui a divorcé en octobre de Cécilia.Sondage : Sarkozy affiche trop sa vie privée

AFP
Nicolas Sarkozy et Carla Bruni bientôt mariés?
©AP

L'hebdomadaire français Le Journal du Dimanche fait état d'un "mariage imminent", probablement début février, entre l'ex-top model Carla Bruni et le président Nicolas Sarkozy, qui a divorcé en octobre de Cécilia.

"La date du mariage serait maintenant fixée: Carla Bruni deviendrait la troisième madame Sarkozy le 8, ou plus probablement, le 9 février prochain", écrit le journal dans son édition du 6 janvier, citant "plusieurs sources".

Fin décembre, le quotidien italien La Stampa, citant la mère de Carla Bruni, avait affirmé que le président français avait demandé la chanteuse italienne en mariage.

Interrogé par l'AFP, le porte-parole de la présidence, David Martinon, a répondu: "Pas de commentaire". Une réponse que le porte-parole a systématiquement formulée en octobre aux journalistes qui l'interrogeaient sur des rumeurs concernant la séparation de Nicolas et Cécilia Sarkozy. L'annonce du divorce est finalement intervenue le 18 octobre par communiqué.

L'idylle de Carla Bruni, 39 ans, avec le président français, 52 ans, a été révélée vers la mi-décembre par des photos prises à la faveur d'une visite du couple au parc d'attractions EuroDisney, dans la banlieue de Paris.

Depuis, le couple s'est affiché au grand jour lors de vacances fin décembre en Egypte, puis début janvier, dans les ruines de la cité nabatéenne de Pétra, en Jordanie. Là, le président français s'est laissé photographier avec le fils de Carla, Aurélien, juché sur ses épaules.

Samedi, la presse indienne se faisait écho du casse-tête que représenterait, pour les autorités de ce pays, la présence de Carla Bruni lors de la visite officielle de Nicolas Sarozy en Inde le 24 janvier. Selon l'agence de presse PTI, le ministère indien des Affaires étrangères s'interroge sur la place à donner à Carla Bruni dans le protocole.