Sarkozy est prêt à se rendre à la frontière

Bernard Kouchner a déclaré vendredi que le président français Nicolas Sarkozy était prêt à se rendre à la frontière entre la Colombie et le Venezuela avec son homologue vénézuélien Hugo Chavez pour aider à la libération d'Ingrid Betancourt. La réponse des Farc se fait attendrePas de libération sans contrepartie

AP
Sarkozy est prêt à se rendre à la frontière
©EPA

Bernard Kouchner a déclaré vendredi que le président français Nicolas Sarkozy était prêt à se rendre à la frontière entre la Colombie et le Venezuela avec son homologue vénézuélien Hugo Chavez pour aider à la libération d'Ingrid Betancourt.

Présent à Bucarest dans le cadre du sommet de l'OTAN, le ministre français des Affaires étrangères a ajouté que Paris était prêt à accueillir de manière temporaire dans les départements d'outre-mer des rebelles colombiens libérés dans le cadre d'un accord visant à libérer Ingrid Betancourt et d'autres otages des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC).