Sarkozy : "les forces russes doivent se retirer sans délai"

Le président français Nicolas Sarkozy a appelé mercredi la Russie à retirer "sans délai" ses forces militaires de Géorgie "sur les lignes antérieures au déclenchement des hostilités".

AFP

Le président français Nicolas Sarkozy a appelé mercredi la Russie à retirer "sans délai" ses forces militaires de Géorgie "sur les lignes antérieures au déclenchement des hostilités".

"Les forces militaires qui ne se sont pas encore retirées sur les lignes antérieures au déclenchement des hostilités doivent faire mouvement sans délai", a déclaré M. Sarkozy dans un discours aux ambassadeurs de France réunis à Paris.

"Le mécanisme international qui doit remplacer les patrouilles russes autour de l'Ossétie du Sud doit être déployé rapidement. Les discussions internationales, prévues au point 6 de l'accord (de cessez-le-feu NDLR), sur les modalités de la sécurité et de la stabilité en Abkhazie et en Ossétie du Sud doivent s'ouvrir dès que possible", a-t-il ajouté.

"Pour les Européens, il ne peut y avoir et il n'y aura de solution que fondée sur le droit, sur un dialogue incluant toutes les parties prenantes, enfin sur le respect de la souveraineté, de l'indépendance et de l'intégrité territoriale de la Géorgie dans ses frontières internationalement reconnues", a précisé le président en exercice de l'UE.

M. Sarkozy a indiqué qu'il s'en entretiendrait "dès ce soir" (mercredi) au téléphone avec le président russe Dmitri Medvedev.

M. Medvedev a assuré mardi que les troupes russes étaient bien "parties" de Géorgie, conformément à l'accord signé avec Tbilissi sous l'égide de l'Union européenne, ce que contestent la Géorgie et les Occidentaux.