Palin piégée par un faux Nicolas Sarkozy

La candidate à la vice-présidence américaine Sarah Palin a été victime d'un canular téléphonique, déclarant à un humoriste québécois qui se faisait passer pour le président Nicolas Sarkozy qu'elle serait peut-être présidente dans huit ans. Ecoutez l'appel Ultimes efforts d'Obama et McCain Dernier week-end de campagne Les médias belges et français se mettent à l'heure américaine Vers notre dossier spécial Forum: Quel est votre favori?

AFP
Palin piégée par un faux Nicolas Sarkozy
©AP

La candidate républicaine à la vice-présidence américaine Sarah Palin a été victime d'un canular téléphonique d'humoristes québécois se faisant passer pour le président français Nicolas Sarkozy et a dit à son interlocuteur qu'elle serait peut-être présidente dans huit ans.

Les "Justiciers masqués", deux humoristes québécois, sont connus pour avoir déjà piégé notamment le président Sarkozy, son prédécesseur Jacques Chirac, ainsi que des personnalités comme Mick Jagger, Tiger Woods ou Britney Spears, ont ajouté Mme Palin à leur tableau de chasse. L'équipe de campagne de Sarah Palin, interrogée par l'AFP, a confirmé que cette dernière s'était fait piéger.

Mme Palin "a été modérément amusée en apprenant qu'elle avait rejoint les rangs de chefs d'Etats, y compris le président Sarkozy, et d'autres célébrités qui se sont fait piéger par ces amuseurs", selon la porte-parole de son équipe Tracey Schmitt, qui conclut en français: "c'est la vie".

La conversation d'environ six minutes doit être diffusée lundi par une radio de Montréal, mais l'enregistrement a été mis en ligne sur le site des humoristes.

On y entend Mme Palin se déclarer ravie du coup de téléphone de son interlocuteur qui lui parle avec un fort accent français.

"Nous avons beaucoup de respect pour vous, John McCain et moi, et nous vous aimons. Merci d'avoir pris quelques minutes pour me parler", lui dit-elle.

Le faux Nicolas Sarkozy lui déclare suivre de près la campagne avec son conseiller spécial Johnny Hallyday.

"Je vous vois présidente un jour vous aussi", lui glisse-t-il ensuite. "Peut-être dans huit ans", lui répond Mme Palin avec un petit rire. Pendant la conversation, le faux Sarkozy donne des noms fantaisistes aux Premiers ministres canadien et québécois, sans que Mme Palin réagisse.

Le faux Sarkozy lui propose une partie de chasse en hélicoptère à condition que le vice-président Dick Cheney - qui avait blessé un de ses amis lors d'une partie de chasse- ne fasse pas partie de l'expédition. "Je suis prudente dans le maniement d'une arme", lui rétorque Mme Palin.

Mme Palin se déclare confiante avant le scrutin de mardi et dit aussi à son interlocuteur qu'elle serait ravie de le rencontrer en personne ainsi que "sa belle épouse".

Le faux Sarkozy lui demande enfin si Joe le Plombier, un petit entrepreneur devenu célèbre après avoir contesté le plan fiscal de Barack Obama est son mari. "Joe le plombier n'est pas mon mari. C'est un Américain normal qui travaille dur et ne veut pas que le gouvernement lui prenne son argent", lui répond-elle très sérieusement.

La conversation s'achève lorsque l'humoriste informe son interlocutrice qu'elle vient d'être victime d'un canular téléphonique. Elle pousse alors un "Oh" surpris et une collaboratrice raccroche rapidement.

"C'est notre coup le plus explosif à ce jour", a déclaré à l'AFP Marc-Antoine Audette, l'un des deux "Justiciers masqués", soulignant qu'il avait été "ardu" pour son complice Sébastien Trudel et lui de passer les filtres du Secret Service, chargé de la protection des personnalités publiques américaines, et de l'entourage de la candidate républicaine.