Olmert : "Israël ne se bat pas contre le peuple palestinien"

"Israël ne se bat pas contre le peuple palestinien" et préviendra une crise humanitaire dans la bande de Gaza en aidant à l'acheminement de l'aide alimentaire et médicale, a affirmé dimanche le Premier ministre israélien Ehud Olmert.

AFP

"Israël ne se bat pas contre le peuple palestinien" et préviendra une crise humanitaire dans la bande de Gaza en aidant à l'acheminement de l'aide alimentaire et médicale, a affirmé dimanche le Premier ministre israélien Ehud Olmert.

"Israël ne se bat pas contre le peuple palestinien à Gaza", a déclaré M. Olmert à l'ouverture de la réunion hebdomadaire du gouvernement.

"Ils (les Palestiniens, NdlR) ne sont pas nos ennemis. Ils sont également les victimes de la violence et de l'oppression meurtrière de la même organisation terroriste" qu'Israël, a-t-il poursuivi en référence au Hamas.

Le Premier ministre du gouvernement de transition a ajouté qu'Israël "ne permettrait pas qu'éclate une crise humanitaire dans la bande de Gaza". "Nous aiderons à l'acheminement de nourriture et de médicaments", a assuré M. Olmert.

Vendredi, le Programme alimentaire mondial a dénoncé une situation alimentaire "épouvantable" dans la bande de Gaza, où s'entassent 1,5 million de Palestiniens.

Après une semaine de campagne aérienne, l'Etat hébreu a lancé samedi une offensive terrestre contre le Hamas, mouvement islamiste qui contrôle Gaza depuis juin 2007. Israël impose un blocus du territoire palestinien depuis lors.

L'opération "Plomb durci" lancée le 27 décembre par Israël a jusqu'à présent fait au moins 466 morts palestiniens.


Dix-neuf Palestiniens tués dans la bande de Gaza dimanche Au moins 19 Palestiniens ont été tués dimanche dans la bande de Gaza, dont 18 dans le nord où ont pénétré samedi soir les troupes de l'Etat hébreu, par des tirs de l'armée ou des raids israéliens, a-t-on appris de sources hospitalières palestiniennes. Les identités des victimes n'étaient pas connues dans l'immédiat, de même que leur éventuel statut de combattants ou de civils. Dix-huit Palestiniens ont été tuées autour de Jabaliya et Beit Lahya, une des zones par lesquelles sont entrées les forces terrestres israéliennes samedi soir, et un près de Khan Younès, dans le sud du territoire.